Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Le W20 propose une nouvelle task force médicale dirigée par des femmes

Au nom du W20, un organisme international parallèle au G20 consacré aux questions relatives aux femmes, la présidente de l'organisation, la Saoudienne Thoraya Obaid, a publiquement appelé les responsables de la santé du G20, non seulement à reconnaître le rôle des femmes dans la lutte actuelle contre la pandémie, mais aussi à envisager de les nommer dans leurs efforts de coordination d'un nouveau groupe de travail. En outre, Mme Obaid demande aux dirigeants du G20 de prendre des mesures concrètes pour répondre correctement aux besoins spécifiques des femmes en matière de soins de santé.

Le W20 est une organisation internationale composée de délégués représentant les organisations non gouvernementales dédiées aux femmes, la société civile, les femmes entrepreneurs, les entreprises et les instituts de recherche au sein des États membres du G20. Son objectif premier est de faire entrer les considérations de genre dans les discussions du G20, de défendre l’égalité des sexes et d’encourager l’autonomisation économique des femmes.

 

Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations unies, Dr. Thoraya Obaid et Dr. Babatunde Osotimehin, directeur exécutif du FNUAP

Une meilleure prise en charge appelle une meilleure protection

« Les femmes sont un élément essentiel de l’infrastructure des soins de santé qui lutte de front contre la pandémie – à la fois directement, puisque les femmes représentent près de 7 travailleurs “sociaux et de santé” sur 10, et indirectement, en tant que soignants non rémunérés, contribuant à hauteur de 1 500 milliards de dollars à l’économie mondiale de la santé avant même cette période extraordinaire. Leurs besoins méritent une attention particulière en tant que travailleuses, mais également en tant que bénéficiaires de soins », a précisé le Dr Obaid en ligne dans sa demande officielle.

Dans cette annonce, le W20 plaide collectivement pour une plus grande protection des femmes qui travaillent dans le domaine de la santé et de celles qui reçoivent des soins en tant que patientes. Plongeant plus profondément dans la question de la logistique, ils demandent aux États membres d’introduire des mesures incitatives pour que leurs employeurs mettent en œuvre des mesures reconnaissant le rôle des femmes en tant que soignantes des enfants, des handicapés, des malades et des membres âgés de la famille, à l’intérieur comme à l’extérieur du foyer.

 

Novembre, 2019: W20 au Japon 

Lignes directes et systèmes de surveillance

W20 a également souligné la nécessité d’accélérer les mesures visant à inclure les questions relatives aux femmes dans les politiques relatives au COVID-19, avec notamment une augmentation des ressources pour lutter contre la violence sexiste, qui a connu un pic suite aux mesures de confinement en vigueur dans le monde entier. Le groupe propose par exemple l’introduction de lignes d’assistance téléphonique et de systèmes de surveillance pour aplatir cette courbe.