Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Les chameaux, l’avenir des usines à ciment aux Emirats arabes unis ?

Dans le cadre du projet ambitieux du gouvernement des Emirats arabes unis de détourner tous les déchets des sites d’enfouissement d’ici à 2021, des agriculteurs locaux ont eu une idée plus respectueuse de l’environnement : produire du carburant à partir des excréments de chameaux et alimenter ainsi la chaudière d’une grande cimenterie.

Après la bouse de vache, c’est au tour des excréments de chameaux d’être réutilisables. A Ras Al-Khaimah, dans l’émirat du nord, des agriculteurs ont eu la brillante idée de mettre à profit les 72 000 kg d’excréments que produisent chaque jour leurs 9 000 chameaux à des fins écologiques.

Utilisé comme combustible, chaque kilo d’excréments est recueilli puis décharger aux postes de collectes avant d’être mélangé à du charbon afin de produire du carburant qui alimente la chaudière d’une grande cimenterie, la Gulf Cement Company. Aujourd’hui, l’entreprise utilise 50 tonnes de bouse de chameau par jour pour alimenter ses chaudières.

Les excréments de chameaux, une matière plus écologique

Si l’idée peut faire sourire, elle semble néanmoins parfaitement s’intégrer aux futurs plans des Emirats arabes unis. Avec son objectif d’ici 2021 d’arrêter l’enfouissement de 75% de ses déchets, le pays tente par de nombreux moyens de réduire son taux d’émissions de carbone et stimuler par la même occasion son économie circulaire dans laquelle les ressources sont utilisées à plusieurs reprises afin de minimiser les déchets.