Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

L’héritage de la mode Saoudienne mis en valeur lors de la Saudi Cup 2021

Ce week-end a eu lieu la Saudi Cup, la célèbre course hippique d’Arabie Saoudite. L'événement s’est déroulé à l'hippodrome du Roi Abdul Aziz à Riyad. Si les chevaux au galop ont attiré l'œil d’une majorité du public, ce sont surtout les choix stylistiques des invités qui ont convaincu l’objectif des caméras.   

La course hippique est considérée comme le sport des rois en Arabie Saoudite. Dans ce cadre, Riyad, la capitale, a organisé le 19 et 20 février 2021 et pour la seconde année consécutive, la Saudi Cup, le nouveau joyau du calendrier hippique du royaume. Doté de 30,5 millions de dollars, ce prix est désormais trois fois supérieur à celui du Prix de l’Arc de Triomphe, en France, course la mieux dotée d’Europe.

Cette année, la commission de la mode du Ministère de la Culture s’est associée à à la célèbre artiste et styliste, le docteur Laila Albassam, ainsi qu’à l’illustratrice Norah Sahman afin de créer un code vestimentaire unique pour l’enceinte royale de la Saudi Cup, similaire à celui de la Royal Ascot. Les invités ont alors été appelés à célébrer la culture du Royaume en s’habillant de leurs plus beaux costumes inspirés des tenues traditionnelles saoudiennes.

Ainsi, au-delà d’être sportif, cet événement de deux jours a été l’occasion pour des designers, des personnes influentes ou appartenant au monde de la mode, de défiler dans leurs plus belles créations et de faire de la Saudi Cup un événement axé sur l’esthétisme et la culture arabique . 

Le code vestimentaire a donc couvert cinq domaines. Alors que les femmes pouvaient choisir parmi les différentes maqtaa, thobe et abaya de chaque région, les options pour les hommes étaient la daqla ou la saya. Quant aux coiffures, les femmes étaient encouragées à porter des chapeaux de paille inspirés de l’héritage de la région d’Asir, ou une coiffe brodée et drapée portée par les mariées lors de noces traditionnelles.

Nous espérons que ce travail inspirera une génération contemporaine à se tourner vers le passé et, en le comprenant et en s’y référant, à créer des vêtements qui embrassent l’héritage saoudien et construisent un récit pour son avenir » a déclaré la princesse Noura bint Faisal. Elle ajoute : « Le code vestimentaire de la Commission de la mode semble renouveler notre enthousiasme à embrasser l’avenir en célébrant le passé« .”

 

Parmi les invités à la mode se sont donc mêlés les membres de la famille royale mais aussi la styliste Honayda Serafi, portant ses créations, spécialement conçues pour ce week-end. Ainsi, la soirée d’ouverture a été l’occasion pour elle de se présenter dans une robe blanche à boutons, sous un manteau lourdement décoré et brodé de centaines de minuscules paillettes et perles dorées. En associant ce look royal à un foulard blanc et à un ensemble de colliers de perles, Honayda Serafi a su séduire les jounalistes et attirer l’oeil de tous les caméramans

De son côté, la designeuse Yara Al-Namlah, influence beauté, a opté pour une tenue plus discrète, sous la forme d’un manteau long beige R9 Designs, associé à un foulard marron soigneusement noué et à un sac à main Hermès.

Cet évènement sportif a donc été  l’occasion de montrer les plus grandes créations vestimentaires arabes et de rendre toute sa gloire à la mode orientale.