Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

L’industrie attire de plus en plus de femmes en Arabie saoudite

Plus de 8 000 Saoudiennes travailleraient actuellement dans diverses industries, une croissance très rapide

Plus de 8 000 Saoudiennes travailleraient actuellement dans diverses industries, une croissance très rapide

L’Autorité saoudienne des Villes industrielles et des Zones technologiques a récemment publié un rapport montrant que le nombre de femmes dans l’industrie augmente rapidement. Ces résultats laissent penser que l’Arabie saoudite est déjà en train de récolter les fruits de sa réforme économique très ambitieuse, dont les objectifs sont fixés à l’horizon 2030.

Le tout dernier rapport publié par l’Autorité saoudienne des Villes industrielles et des Zones technologiques, montre que les efforts de cet acteur économique portent leurs fruits. L’autorité oeuvre pour mettre en place un environnement plus favorable à l’intégration des femmes dans le monde du travail. Ainsi, plus de 8 000 Saoudiennes travailleraient actuellement dans diverses industries. Cela représente une croissance rapide si l’on compare ces chiffres aux précédents, qui avaient déjà connu un bond entre 2014 et 2017 en passant de 5 840 femmes travaillant dans le secteur industriel à 7 500.

L’industrie agro-alimentaire est la branche qui attire la plus grande part de femmes, en absorbant 55% d’entre elles. Elle est suivie de près par l’industrie pharmaceutique et l’industrie chimique, employant respectivement 9% et 7% des femmes travaillant dans le secteur industriel. Les zones qui embauchent le plus dans le pays sont les régions centrales de Riyad, d’Al Qassim et Haïl, qui comptent 3 000 des 8 000 ouvrières.

Une pièce essentielle du puzzle

Le pays connaît une augmentation globale de la participation des femmes au monde du travail. D’ailleurs, plus de 600 000 Saoudiennes travaillent actuellement dans le secteur privé, alors qu’elles n’étaient que 90 000 en 2011. Parmi elles, plus de 30 000 viennent tout juste d’intégrer le marché en septembre et octobre dernier.

Ces données sont à mettre en lien avec les efforts réalisés depuis le début de 2017 pour accroître la participation des femmes au marché du travail. Des zones spéciales de travail ont d’ailleurs été mises en place, afin de parvenir aux objectifs économiques fixés dans le plan Vision 2030. Elles s’alignent sur les normes et standards internationaux du travail féminin en mettant à disposition les infrastructures, équipements et services dont elles ont besoin sur ces lieux industriels. Toujours dans ce même cadre, l’Autorité saoudienne a exposé, dans ce rapport, sa volonté de mettre en place des industries uniquement réservées aux femmes afin d’augmenter le nombre d’opportunités professionnelles pour les Saoudiennes, comme par exemple encourager la construction de crèches destinées aux enfants des ouvrières.