Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Louvre Abu Dhabi produit un podcast avec Gainsbourg et Dafoe

Le musée du Louvre Abu Dhabi, dont la réputation n’est désormais plus à faire, innove en ce moment dans le choix du traitement des oeuvres artistiques qu’il souhaite mettre en avant. Il propose désormais un “podcast vidéo“ sur le thème de la science fiction.

Ça s’appelle “We are not alone”, et c’est la dernière création sonore du collectif Soundwalk. Dans ce “voyage” auditif de 20 minutes, réalisé en collaboration avec le Louvre Abu Dhabi, on nous emmène vers une époque où l’intelligence décuplée, et les voyages interstellaires sont la norme. Au son se joint même l’image, filmée sur le site physique du Louvre Abu Dhabi, dans le fameux bâtiment réalisé par l’architecte Jean Nouvel.

Un “line-up” alléchant

Le casting fait rêver. En anglais, le texte est interprété par nul autre que l’acteur Willem Dafoe (Platoon, American Psycho, Brooklyn Affairs). Charlotte Gainsbourg (La promesse de l’aube, True Crimes, 21 grammes) sera au micro pour la version française, et le chanteur émirien Hussain Al-Jassmi pour l’arabe. En tout, sept personnalités internationales se sont prêtées au jeu, dont l’actrice chinoise Zhou Dongyu, la DJ russe Nina Kraviz, et le réalisateur allemand Wim Wenders.

 

Axé sur la thématique de la science-fiction, le podcast invite les auditeurs à explorer les possibilités du futur, mais également à découvrir le musée, ses environs, l’Histoire, et à s’interroger sur des notions telles que le libre arbitre, la nature humaine, et le destin.

Tout nouveau, tout beau

Visuellement aussi, le format sort des sentiers battus de ce qu’on retrouve habituellement. Dans une ambiance éthéréenne, des plans du musée et de ses alentours succèdent à des super gros plans plus abstraits, qui collent parfaitement à l’habillage sonore envoûtant du podcast. Une version 100 % audio reste toutefois disponible. Un nouveau coup de fraîcheur sur l’offre digitale du musée, qui inclut déjà des expositions virtuelles et de nombreux contenus téléchargeables, que ce soit en audio ou en vidéo.