Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Lyna Khoudri, nouvelle étoile montante du cinéma français

Mercredi 23 juin sortait en salle le premier long-métrage de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh, une amitié qui remonte à l’époque où ils fréquentaient tous deux les bancs de Science Po. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’actrice principale, Lyna Khoudri, crève l’écran.

Jeune franco-algérienne, Lyna Khoudri n’en est plus à son coup d’essai. Elle avait déjà fait l’actualité au début du mois de juin pour son apparition dans le film de Wes Anderson, The French Dispatch, présenté au festival de Cannes 2021. L’an passé, on l’avait nommée “meilleur espoir féminin” pour son rôle dans Papicha.

On peut de nouveau la retrouver sur les grands écrans dans le premier long métrage d’un duo d’amis français, Fanny Liatard et Jérémy Trouilh, qui évoque la destruction de la cité Youri Gagarine à Ivry-sur-Seine.

Lyna Khoudri joue le rôle de Diana, une adolescente appartenant à la communauté des gens du voyage qui se lie avec un habitant de la cité, Youri. Ce dernier fait tout ce qui est en son pouvoir pour la sauver de la destruction. Elle l’accompagne dans sa quête et l’aide à transformer les HLM en lieu propice à l’onirisme spatial.

Mais ce n’est que le début de l’année pour l’actrice, avec quatre autres films prévus en 2021 : Novembre de Cédric Jimenez, Les trois mousquetaires : Milady de Martin Bourboulon, Les Magnifiques de Nadir Ioulain et Houria de Mounia Meddour. Une belle fin d’année en perspective…