Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Neil Smith, l’Américain qui plane sur la tech en Arabie saoudite

Neil Smith (deuxième à gauche), au sein de l'équipe de FalconViz © King Abdullah University

Neil Smith (deuxième à gauche), au sein de l'équipe de FalconViz © King Abdullah University

Fusionner la pensée computationnelle avec des domaines tels que l’archéologie, le patrimoine culturel, les sciences numériques ou marines. Voilà la base des recherches menées par Neil Smith, aujourd’hui fondateur et PDG de FalconViz.

Première startup saoudienne à être détentrice d’une licence d’exploitation des drones en Arabie saoudite, FalconViz développe depuis 2014 un scan de modelage 3D permettant l’arpentage et la cartographie des environnements urbains.

Une technologie de pointe au service du patrimoine saoudien

Basé à la King Abdullah University of Science and Technology (KAUST), FalconViz ouvre la voie à de nouvelles solutions de vision par ordinateur qui intègrent des systèmes d’information géographique. Ses recherches ont conduit au développement de méthodes de balayage et de poursuite aériennes utilisant des drones montés avec des capteurs d’imagerie. Cette technique est utilisée à des fins commerciales, sans rapport avec la défense.

Après que l’UNESCO ait désigné le quartier historique de Djeddah, Al Balad, comme site du patrimoine mondial de l’humanité, la municipalité a chargé FalconViz d’étudier les 250 000 mètres carrés du district. Le point fort de la startup ? La collecte mais aussi le traitement des données qui se fait de manière ultra-rapide et qui est assurée de bout en bout par FalconViz. Ce service a convaincu de nombreux clients. À ce jour, la startup a réalisé 30 projets pour 18 entreprises telles que Saudi Aramco, Aecom ou Dow Chemical Company. Saudi Binladin Group, qui s’occupe de l’agrandissement de la mosquée de la Mecque et des aménagements qui lui sont attenants, a récemment signé un contrat avec FalconViz afin de pouvoir visualiser concrètement les chantiers en cours.

Une startup implantée sur un marché porteur

Cette success story tient à Neil Smith, un américain anthropologue de 39 ans. Diplômé de l’Université de Californie à San Diego, il participe à l’intégration des systèmes d’information géographique, des systèmes de gestion de base de données et de la télédétection à l’archéologie et au patrimoine culturel. Son objectif est d’allier patrimoine et technologie. Et c’est en Arabie saoudite qu’il trouve un terrain de jeu vierge de toute exploitation en 2013. A la KAUST, il rencontre Luca Passone qui étudie les drones. Ils mutualisent leurs recherches et fondent FalconViz, qui connaîtra le succès dans le royaume saoudien.

Neil Smith dope le marché des drones commerciaux avec sa startup mais place aussi le royaume saoudien à une bonne place dans la course à l’innovation. Troisième du classement Forbes des entreprises qui construisent l’Arabie saoudite de demain, FalconViz et son concept ont de beaux jours devant eux.