Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Neom : Veolia participera à la construction d’une usine de dessalement durable historique

Enowa, la filiale énergétique de Neom vient de signer un protocole d’accord avec Veolia France, leader mondial des solutions de gestion de l’eau, des déchets et de l’énergie, et Itochu, la multinationale énergétique japonaise. Le contrat vise à construire une nouvelle génération d'usines de dessalement entièrement alimentées par des énergies renouvelables dans la mégalopole futuriste saoudienne.

La nouvelle installation entend devenir un élément essentiel à la réalisation des ambitions saoudiennes de créer un approvisionnement en eau durable et abondant à usage résidentiel, industriel et commercial. Le protocole d’accord prévoit le début de la production en eau dès 2024, grâce à une technologie de pointe innovante.

Une technologie de pointe pour une économie circulaire

La méthode de production de l’eau propre repose sur une technologie membranaire avancée et innovante permettant de produire des flux de saumure distincts. Cette saumure, généralement considérée comme un déchet du dessalement de l’eau dite saumâtre, sera utilisée pour produire des quantités considérables de matériaux industriels précieux (bore, potassium, gypse, magnésium et matières premières de métaux rares), à usage local ou destinés à l’exportation.

Le déchet devenant ainsi un produit minimisant l’impact environnemental, les ambitions saoudiennes redéfinissent l’ensemble du modèle commercial des installations de dessalement du futur. Enowa insiste en effet sur une logique d’économie circulaire, consistant à produire des biens et des services de manière durable en limitant le gaspillage des ressources et la production des déchets.

Une solution durable contre la pénurie mondiale en eau

Neom projette de devenir une référence mondiale en matière de systèmes d’eau durable intégrés. Le partenariat de la société saoudienne avec les leaders mondiaux des solutions durables s’illustre comme une opportunité pour le pays d’établir sa vision du futur. L’Arabie saoudite ambitionne de devenir une puissance en termes de développement durable, en faveur d’une production abondante d’eau respectueuse de la nature, le tout dans une des régions où le stress hydrique est le plus présent.

La nouvelle usine planifie la production de 500 000 m3 d’eau dessalée par jour d’ici l’achèvement du projet en 2025, soit environ 30 % de la demande totale en eau prévue par Neom. Enowa, Veolia et Itochu visent à fournir un plan pour la production, la gestion et le traitement de l’eau verte et durable, qui pourrait être partagée à l’échelle dans le monde entier dans le futur. La technologie développée dans le cadre de ce protocole d’accord pourrait en effet être exportée pour lutter contre la pénurie mondiale d’eau.