Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Portrait : Elias Rahbani, légende libanaise de la musique

Les médias libanais ont rapporté le décès d’une icône libanaise de la musique. Elias Rahbani, compositeur, parolier et chef d’orchestre, s’est éteint lundi à l’âge de 83 ans, des suites du coronavirus.

Elias Rahbani était compositeur, parolier, interprète, ou encore chef d’orchestre. Véritable homme de musique, il a plus de 2500 chansons à son actif, dont presque la moitié composées pour le cinéma, la télévision ou la publicité, un domaine dans lequel il était d’ailleurs un pionnier parmi les artistes de sa région.

Véritable légende libanaise de la musique, il s’est éteint ce lundi, à l’âge de 83 ans, des suites du coronavirus.

Une famille artistique

Il était le plus jeune frère d’Assi Rahbani et Mansour Rahbani, eux-mêmes compositeurs, musiciens, auteurs-compositeurs, auteurs, et dramaturges à succès, communément appelés “Les frères Rahbani”. Benjamin de la fratrie, Elias Rahbani est connu pour avoir écrit pour les plus grands artistes tels que Fairouz ou encore Sabah.

La communauté artistique n’a pas tardé à lui rendre hommage sur les réseaux sociaux, en rappelant l’impact qu’avait eu cet illustre musicien sur le monde de la musique au Liban, et en soulignant le caractère éternel de son héritage.