Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Première en Arabie saoudite : une femme ambassadrice à Washington

L’Arabie saoudite vient de nommer Rima bint Bandar ambassadrice du pays à Washington © World Economic Forum / Boris Baldinger

L’Arabie saoudite vient de nommer Rima bint Bandar ambassadrice du pays à Washington © World Economic Forum / Boris Baldinger

L’Arabie saoudite vient de nommer Rima bint Bandar ambassadrice du pays à Washington. C’est la première fois qu’une femme est nommée à cette fonction au royaume.

C’est un nouveau pas que vient d’effectuer l’Arabie saoudite dans sa démarche de modernisation. Le royaume vient en effet de nommer la princesse Rima bint Bandar ambassadrice du pays à Washington, aux Etats-Unis. C’est la première fois que l’Etat saoudien nomme une femme au poste d’ambassadrice.

Une femme engagée

Âgée de 43 ans, Rima Bint Bandar est loin d’être une novice sur la scène médiatique saoudienne et internationale. Mère de deux enfant, la princesse est connue pour son engagement en faveur de l’introduction du sport dans les établissements publics pour jeunes filles en Arabie saoudite et ses campagnes de sensibilisation au cancer du sein.

Femmes d’affaires aux multiples activités, notamment dans l’industrie du luxe, elle a également longtemps encouragé les Saoudiennes à se lancer dans les affaires.

Une enfance américaine

Si Rima Bint Bandar n’a guère d’expérience en matière de diplomatie, sa nomination à Washington n’a rien d’un hasard. Fille du prince Bandar ben Sultan, ambassadeur d’Arabie à Washington de 1983 à 2005, Rima Bin Bandar a grandi aux Etats-Unis où elle a obtenu une licence d’arts à l’université de George Washington.

Proche conseillère du prince héritier Mohammed ben Salmane, Rima bint Bandar a longtemps été, sur la scène mondiale, un porte-voix des réformes entreprises par le prince dans le cadre de la modernisation l’Arabie saoudite, notamment l’ouverture de la conduite aux femmes.