Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Rami Rasamny, l’alpiniste passionné et généreux

S’il n’a que 34 ans, le grand sportif Rami Rasamny sait déjà bien ce qu’il veut. Alpiniste passionné et féru de course, ce dernier a décidé de mettre à profit ses activités dans un but bien précis: lever des fonds humanitaires et venir en aide aux libanais nécessiteux.

Des ascensions records au profit de la population libanaise 

En seulement 14 heures et 23 minutes, l’alpiniste libanais Rami Rasamny a couru de la base du mont Kilimandjaro (Tanzanie) jusqu’au sommet aller et retour, pour un total de 5 895 mètres

Si cet exploit lui a permis de devenir l’arabe le plus rapide à gravir le plus haut des sommets du continent africain, son objectif était tout autre : collecter 5 895 dollars de fonds – un dollar par mètre gravi – pour financer le projet de distribution gratuite de plats cuisinés aux victimes de l’explosion du port de Beyrouth et de la grave crise économique et sociale que traverse ce pays.

J’ai commencé à m’engager dans l’humanitaire en 2014 déjà”, relate Rami, “en réalisant deux projets pour l’ONG Himaya puis deux autres au profit de l’ONG de Bourj Hammoud. Dans la vie, nous faisons des choix, et ces choix peuvent influencer les personnes qui nous entourent. Nos choix sont plus grands que nous-mêmes et définissent ce que nous sommes”. 

Une collaboration humanitaire avec l’association Mission Lebanon 

Organisé en collaboration avec l’association humanitaire Mission Lebanon dont il est l’un des fondateurs, cette mission a été une grande victoire puisqu’elle a dépassé les objectifs initiales pour récolter des fonds avoisinant les 8 000 dollars. Et le compteur tourne encore.

« Depuis octobre 2019, le Liban a traversé une série de crises, notamment l’explosion au port de Beyrouth, le confinement dû au Covid-19 et une économie en grande souffrance, les Libanais en subissant les très lourdes conséquences. J’ai ainsi voulu apporter, à mon niveau personnel, mon aide à mes concitoyens en alliant ma passion de la montagne et de l’alpinisme aux œuvres humanitaires », explique Rami. 

Un parcours inspirant pour tous les férus de sport 

Si aujourd’hui, la détermination, le mental et le courage de Rami sont incontestables, rien ne le prédestinait à devenir un grand sportif. 

En effet, avocat de formation, fumeur et buveur excessif, le simple fait de monter des escaliers était une épreuve pour cet homme de 110 kilos autrefois. Ce n’est qu’en 2006 que Rami décide de reprendre sa vie en main et d’accomplir les rêves qu’il avait enfant : “conquérir les sommets, vivre des aventures extraordinaires et défricher les sentiers”.

C’est alors avec détermination qu’il a arrêté de fumer et s’est remis au sport. Chemin faisant, il a fondé Life Happens Outdoors (LHO), une association qui promeut et organise des activités de plein air.

« Créer cette communauté de grands sportifs a été ma façon d›aider les gens à réaliser leurs conversions, comme j’ai opéré la mienne, à travers leurs propres expériences en plein air », affirme-t-il. 

Un énième défi pour l’alpiniste passionné

Rami Rasamny n’en est pas à son premier exploit. En septembre 2020, c’était la piste du Lebanon Mountain Trail qu’il avait parcouru, soit 470 kilomètres en seulement 7 jours, 10 heures et 14 minutes. Et là encore, le but était humanitaire car cette star de la course a pu lever 14 000 dollars d’aides pour la Croix-Rouge libanaise.

Et cette vedette ne compte pas s’arrêter là. Aujourd’hui, Rami Rasamny prépare déjà sa prochaine expédition avec son ami Avedis Kalpakian, lui aussi alpiniste. 

Leur projet fou? Gravir un sommet de plus de 8 000 m sans l’aide d’oxygène. Et c’est au mont Gasherbrum II de 8 034 mètres qu’ils s’attaqueront, un endroit se situant dans la portion pakistanaise de la chaîne de l’Himalaya. 

Un projet soutenu par tous ses fans!