Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

“Regards” : les réalisateurs marocains racontent leur confinement

Durant la période de confinement, le Centre Cinématographique du Maroc a demandé à six réalisateurs de raconter leur confinement dans des courts métrages, qui sont aujourd’hui tous disponibles sur la plateforme de l’organisme.

Ils s’appellent Tala Hadid, Mohamed Mouftakir, Faouzi Bensaidi, Hakim Belabbes, Adil Fadili et Yassine Marco Maroccu, et ils ont en commun, comme l’essentiel de la population mondiale, d’avoir pris le confinement de plein fouet. Sauf qu’un cinéaste, contrairement à d’autres professions, dispose des outils pour exprimer son ressenti, et étaler aux yeux du monde le regard qu’il porte sur son quotidien, sur sa situation.

C’est donc la mission que leur a confié le Centre Cinématographique du Maroc. Produire chacun un court métrage pour raconter cette situation sans précédent, armés uniquement de leurs téléphones.

 

Rayonnement du cinéma marocain

Cela s’inscrit dans la lignée de la volonté du CCM de démocratiser l’accès à la culture et au cinéma. En effet, depuis le début de l’état d’urgence sanitaire et la période de confinement, le Centre a diffusé via le net 98 films marocains (longs métrages et films documentaires ainsi que quatre longs métrages marocains en hommage à Feue Touria Jabrane), tout cela dans le but de “permettre aux plus grand nombre de cinéphiles au Maroc et à l’étranger de revoir ou de découvrir, à la convenance de chacun, la richesse du patrimoine cinématographique marocain”, déclare le CCM dans un communiqué.

La liste des films est disponicle ci-dessous : 

Distance, de Mohamed Mouftakir

Arbres, de Faouzi Bensaidi

Carte postale en temps de corona, de Tala Hadid

No conclusions, de Hakim Belabbes

Mauvais scénario, de Adil el Faditi

Quo Vadis Arcadya, de Yassine Marco Maroccu