Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Réouverture du Louvre d’Abu Dhabi après 100 jours de fermeture

Fermé pendant plus d’une centaine de jours à cause du coronavirus, le musée du Louvre d’Abu Dhabi a rouvert ses portes mercredi.    

Une réouverture adaptée à la situation sanitaire internationale

100 jours de fermeture. C’est une éternité pour un édifice dont la vocation est de faire découvrir l’histoire et les arts à ses visiteurs. Fermé en raison de l’épidémie de coronavirus, le musée du Louvre Abu Dhabi a finalement été autorisé à rouvrir par les autorités émiraties, à la condition sine qua non que ce dernier mette en place toutes les mesures nécessaires pour éviter la propagation du virus.

 

 

En plus d’être gantés et masqués lors de leur déambulation dans les couloirs de l’imposant monument, les visiteurs du musée devront se contenter d’une application mobile pour s’y repérer plutôt que des habituels plans en papier fournis à l’entrée du site. Chaque visiteur disposera de 3 heures pour admirer les différentes oeuvres d’art compilées au sein du bâtiment, telles que la Sculpture en diorite du Pharaon Ramsès II ou encore La Belle Ferronnière de Léonard de Vinci.

 

La culture, plus forte que l’épidémie

Bien que pour le moment accessible aux seuls résidents de l’émirat d’Abu Dhabi en raison des restrictions encore en vigueur concernant les voyages hors et vers Abu Dhabi, cette situation devrait évoluer d’ici les prochains jours ou mois, en fonction évidemment de la pandémie.

 

Interviewé par l’AFP, Manuel Rabate, le directeur du musée, s’est montré à la fois enthousiaste et lucide sur la situation “Les restrictions en place encore en place vont forcément limiter le nombre de visiteurs”. Il estime toutefois que “tout est mis en oeuvre pour s’assurer que tous les visiteurs aient à la fois la meilleure et la plus sûre des expériences”.

 

 

Cette réouverture tombe à pic pour les férus d’art, d’autant plus qu’elle coïncide à quelques jours prêts à celle de son frère aîné, le musée du Louvre de Paris, qui, elle, est prévue le 6 juillet.