Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Sandra Mansour, première designeuse arabe à créer pour H&M

Originaire de Beyrouth, Sandra Mansour s’associe avec la marque suédoise pour créer une collection de vêtements. Un événement inédit, la jeune femme étant la première issue du monde arabe à collaborer avec la multinationale de prêt-à-porter.

Une collaboration inédite

Qui, sur la planète, n’a jamais entendu parler d’H&M ? La renommée d’Hennes & Mauritz n’est plus à faire, tant le groupe est un pilier de l’industrie du textile mondial. Pour un artiste ou un designer, collaborer avec la marque de prêt-à-porter est un gage de notoriété, voire de reconnaissance internationale en cas de succès.

Au cours des deux dernières décennies, H&M a produit des lignes avec Stella McCartney, Lanvin, Sonia Rykiel, Erdem, Versace, Alexander Wang et bien d’autres illustres noms du monde de la mode. Cependant, le groupe n’a jamais travaillé avec l’un des nombreux grands designers arabes pourtant habitués des pistes internationales, du moins jusqu’à présent. Une anomalie réparée donc, avec l’annonce d’un projet de collection impliquant la marque suédoise et la designeuse libanaise Sandra Mansour.

 

L’intéressée n’a pas manqué de réagir à cette annonce en soulignant à la fois sa fierté mais également l’espérance qui entoure ce choix de la part d’Hennes & Mauritz : “Je veux parler aux femmes du monde entier en envoyant un message d’espoir, ce dont nous avons vraiment besoin en ce moment ».

Une collection aux tons majestueux dans la continuité du travail de l’artiste

Renommée dans le monde entier et plus particulièrement dans le monde arabe, la carrière de Sandra Mansour a vraisemblablement décollé lors du lancement de son label éponyme en 2010. Couronnées de succès, ses créations sont disponibles dans le monde entier, de Farfetch à Harrods. Et bien que ses productions se vendent dans les quatre coins du globe, chaque pièce de ses collections haut de gamme sont toujours réalisées dans son atelier de Beyrouth.

Pour sa collaboration avec H&M, Mansour s’est inspirée des travaux de Toyen, Dorothea Tanning, Lena Leclercq et Bibi Zogbé. Elle puise également son énergie créative dans les oeuvres de peintres. Sa ligne de vêtements haut de gamme spécialisée dans le mariage – dont la qualité n’est plus à démontrer – en est le témoin parfait. Son travail fut même adoubé par la princesse Ekaterina de Hanovre, qui a porté une de ses robes sur mesure lors de son mariage en 2017.

 

Mansour a nommé la collection qu’elle a produite “Fleur du Soleil” après avoir été fascinée par la façon dont un tournesol (Sunflower en anglais) suit le soleil du jour à la nuit. Cette inspiration se retrouve dans les motifs à pois, floraux et de tournesol de tous les modèles. La gamme traverse une palette strictement muette de gris champignons, d’ivoire et de noir. « La poésie et les peintres ont inspiré la sélection des tissus – les dentelles foncées, les jacquards et l’organza brodé.”

Rendez-vous le 6 août dans les magasins de la marque de prêt-à-porter pour découvrir la collection !