Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Sarah Farhoud, l’inspirante coach et médecin spécialisée derrière l’équipe saoudienne paralympique des Jeux de Tokyo 2021

Sarah Farhoud a accompagné l’équipe saoudienne à l’édition 2021 des Jeux Paralympiques de Tokyo : cette coach inspirante et physicienne spécialisée en médecine PM&R véhicule motivation et persévérance dans les diverses initiatives qu’elle entreprend. Elle tend à réhabiliter les personnes malades ou infirmes dans leur environnement, et à pousser les femmes de tous âges à ne pas lâcher leurs objectifs. Un don de soi admirable et un courage à toute épreuve...

Une philosophie de vie tournée vers l’acceptation de soi 

 

Sarah Farhoud est passionnée de sport depuis son adolescence : elle obtient à 19 ans un travail comme coach de fitness dans une salle en parallèle de ses études de médecine. A défaut de devenir une athlète elle-même, elle décide d’allier ses deux passions dans le but d’aider d’autres athlètes à se révéler et à se développer. Elle devient donc physicienne spécialiste en médecine PM&R, c’est-à-dire en médecine physique et de réadaptation : Sarah traite, prend soin et réhabilite des patients ayant vécu des blessures et des traumatismes importants, comme des amputations, des lésions cérébrales ou encore diverses infirmités.

Sa carrière prend également un autre tournant lorsqu’elle devient le médecin attitré de l’équipe saoudienne qualifiée aux Jeux Paralympiques de Tokyo cette année. Elle devient alors leur coach sportif, mais aussi leur coach psychologique et un important soutien émotionnel.

À Tokyo, je suis le médecin de l’équipe, je les écoute pour tout ce qui est physique ou mental. Parfois, c’est plus pour le physique, s’ils ont des douleurs ou se blessent. Et il est bon d’avoir un médecin qui soit la personne de confiance de l’équipe pour recommander ce dont les sportifs pourraient avoir besoin à mesure qu’ils avancent dans les Jeux. »

Elle se dit très fière de cette équipe saoudienne composée de 7 athlètes, dont 2 femmes et 5 hommes. En effet, Sarah aime à souligner leur persévérance et leur ténacité à toute épreuve, autant dans leur vie personnelle que dans le sport. Il est nécessaire selon elle de se mettre à leur place et de se rendre compte qu’être qualifié au sein de l’équipe olympique est déjà une victoire considérable ! De plus, les entraînements et les efforts de ces athlètes de haut niveau ne s’arrêtent pas une fois les Jeux finis, loin de là : ils participent à de nouvelles compétitions sans cesse. Le sport et la discipline rythment leur quotidien.

Ces athlètes travaillent si dur. Je les connais depuis un certain temps maintenant, et ils s’entraînent tous les jours ! Ils enchaînent compétitions sur compétitions et nous devons donner aux athlètes, en particulier aux paralympiens (…) le crédit d’avoir réussi, de s’être qualifiés et de représenter leur pays : ils travaillent sans cesse et cela représente non seulement une charge physique pour un sportif mais aussi une charge mentale. Nous devons comprendre que se qualifier en soi est une grande réussite, et je suis très fière de chaque athlète qui représente notre pays ici.”

Pour réussir au mieux dans tous les aspects de leur vie, la coach leur enseigne un des ses principaux postulats : essayer encore et encore, et accepter ses échecs. Une mentalité de championne qu’elle transmet à ses athlètes olympiques et de tous niveaux confondus ! Car s’accepter dans les victoires comme dans les échecs est un moyen efficace de connaître ses limites, de les repousser et de devenir ainsi une meilleure personne.

C’est ce que Sarah s’efforce de véhiculer à travers non seulement son équipe olympique, qui représente fièrement l’Arabie Saoudite, mais également les divers groupes qu’elle anime : cours de fitness, de cardio, de yoga ou encore de course, les activités ne manquent pas pour offrir aux autres motivation et de découverte.

Une fière ambassadrice de la cause féminine

Contactée par la grande marque Adidas pour devenir Coach Runner, (un groupe international d’athlètes se réunissant afin de se découvrir et de se dépasser à travers la course à pied), Sarah se sert de cette influence et de son expérience pour soutenir la cause féminine, très chère à son cœur.

Elle encourage des femmes de tout âge à se réunir pour découvrir ce sport et expose les bienfaits de ces réunions : nouvelles rencontres, gain de confiance en soi de sûreté et de liberté, découverte d’un nouveau centre d’intérêt et d’une nouvelle communauté accueillante et inspirante. Les sessions sont adaptées à tous niveaux et tous profils, et libre à tous de courir un 3 km ou un 10km! Les informations concernant les courses à travers la ville de Riyad sont communiquées par la coach sur sa page Instagram “Wellness by Sarah Farhoud” (“Bien-être par Sarah Farhoud”) : elle y partage aussi des photos de retraites de yoga, de sessions course et autres, et de ses équipiers.

Dans cette continuité de progrès, Sarah Farhoud se considère honorée de voir Sarah AlJumaah, première athlète féminine à être qualifiée au sein de l’équipe paralympique saoudienne ! Une grande première et une grande inspiration pour tous. Pareillement, il est très encourageant et motivant de voir que le médecin officiel de l’équipe olympique est une femme, et cet exemple sert à des milliers de jeunes filles désireuses de se lancer dans la médecine, ou dans une autre profession. A ses côtés, Maryam Almuraysil est la seconde athlète féminine de l’équipe et participera aux épreuves de tennis de table.

« C’est la première fois que nous avons deux athlètes féminines représentant l’Arabie Saoudite aux Jeux Paralympiques, c’est quelque chose d’important. Sarah Aljumaah a été la toute première femme saoudienne à se qualifier pour les Jeux Paralympiques, donc nous sommes super contents pour elle ! Je suis très heureuse de travailler avec l’Arabie Saoudite, car nous ouvrons les portes aux femmes pour qu’elles travaillent dans le sport et pour que ma spécialité en particulier se développe dans ce domaine. Tout le monde a été surpris de voir une physiothérapeute saoudienne, ce qui n’est pas rien : c’est ma première fois et je suis super heureuse !

Sarah, l’équipe paralympique et les jeunes femmes qu’elle coache au quotidien sont des modèles de résilience et de courage, prouvant que ce qui importe sont les efforts que l’on fournit, malgré la maladie ou les difficultés de la vie.