fbpx

Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

SCARY BEAUTY : L’opéra robot Japonais se produit aux Émirats arabes unis

Le chef d’orchestre androïd Alter 3, dirigera un orchestre humain lors d’une performance à Charjha, le 31 janvier prochain.

Un robot humanoïde doté d’une intelligence artificielle s’apprête à diriger un orchestre humain dans la performance lyrique Beauty Scary, qui se produira pour la première fois au Moyen-Orient, le 31 janvier.

La pièce conçue par le compositeur Keiichiro Shibuya, interroge notre relation à la technologie, considérant les liens de dépendance à nos propres inventions technologiques. Pour composer la musique et écrire les paroles, Shibuya s’est inspiré de textes issus de la littérature, notamment ceux du poète beatnik William S. Burroughs ou encore ceux du romancier Français de renommée internationale, Michel Houellebecq. Tout au long de la performance, le robot dirige les musiciens, le volume et le tempo. Alter 3 – c’est son nom-, ajoute à la performance des vocalises électroniques, son chant accompagnant les musiciens. Avec son corps de robot, ses mains et son visage empruntés aux humains, l’androïde propose une vision étrange, tout droit sortie d’un film de science-fiction.

 

Une version in progress de l’opéra avait été réalisé en 2017 par un prototype de robot. Puis l’androïde Alter 2 dirigea la première qui s’est tenue en 2018, à Tokyo, lors d’une conférence consacrée à l’intelligence artificielle. C’est au scientifique spécialiste de l’AI et professeur à l’université d’Osaka Hiroshi Ishiguro que l’on doit cette prouesse technologique. Pour la dernière version du robot humanoïde, Shibuya, le compositeur, a travaillé avec Warner Music Japon afin de développer le logiciel permettant à Alter 3 de remplir ses fonctions.

Scary Beauty sera joué dans le cadre programme de l’exposition Sharjapan ayant pour thème de l’Inter-Resonnance : Inter Organics Japanese Performance and Sounds Art, à la Sharjah Art Foundation.