Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie Saoudite. Décalé. Innovant.

Le sport pour lutter contre les risques cardiovasculaires

Jeunes saoudiens faisant du ski sur les dunes de sable dans le désert. Mohamed Alhwaity, REUTERS (2012).

En avril 2016, l’Arabie saoudite a initié un vaste plan de transformation : Vision 2030. La santé et le bien-être en font partie, avec une promotion du sport et d’un mode de vie sain à travers la population.

Le plan Vision 2030 reconnaît que l’opportunité de pratiquer du sport a été limitée par le passé dans le Royaume, et vise une amélioration rapide dans ce domaine. En mai 2016, la Présidence du bien-être de la jeunesse (General Presidency of Youth Welfare) a été renommée en Autorité générale des Sports (GAS – General Authority of Sports).

Le royaume de la prévention

En Arabie saoudite, les maladies cardiovasculaires représentent près de 46% des décès imputables à des maladies non transmissibles. Le royaume investit désormais dans la prévention. Entre l’encouragement de la pratique sportive et la formation des médecins, le gouvernement espère une réduction des risques.

Les maladies cardiovasculaires représentent une cause de mortalité croissante au sein de la population. Le surpoids, mais aussi l’inactivité physique, sont les principaux facteurs mis en avant dans l’explication de la multiplication des risques, tant dans la population saoudienne masculine que féminine.

Au coeur de la santé publique

Pour former le personnel médical, un partenariat a été lancé en avril 2017 entre la Saudi Heart Association (SHA – l’association saoudienne cardiaque) et l’American College of Cardiology (ACC – Collège américain de cardiologie).

« Le traitement des maladies cardiovasculaires sera toujours un sujet majeur, mais au Saudi Heart Association, nous nous intéressons de plus en plus à la prévention » a indiqué le Président du SHA, Prof. Hussam Al Faleh.

Avec le partenariat initié avec l’ACC, les médecins et les hôpitaux saoudiens ont désormais accès aux dernières actualités, ainsi qu’à des ressources pédagogiques et des outils pratiques pour le prévention des risques cardiovasculaires à l’échelle individuelle. Le partenariat a débuté avec une série de conférences à destination des médecins saoudiens.