Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Taif Season : l’Arabie saoudite poursuit son ouverture

Crédit photo : Saudiseasons.sa

Nous en avons déjà parlé, le royaume d’Arabie saoudite procède cette année à l’ouverture successive de ses territoires par le biais de saisons dédiées. Après Djeddah et Al-Soudah, c’est au tour de Taif de revêtir ses plus beaux atours pour séduire les touristes.

La région de Taif s’est vue animée de festivités tout au long du mois d’Août, pour le plus grand plaisir des locaux et des visiteurs, qui ont eu à loisir de découvrir les quatre endroits principaux du festival : le Souk Okaz, le Festival de Chameaux du Prince Couronné, le Village Patrimonial Al Ward, et l’Al-Baid Masters, qui inclut notamment des activités de plein air comme la randonnée en montagne.

Un franc succès

Le festival se revendique d’un grand succès puisque plus de 750 000 visiteurs avaient déjà effectué le déplacement après seulement une dizaine de jours.

L’objectif d’un tel dispositif est de positionner la ville comme l’une des destinations touristiques arabes les plus importantes, en mettant l’accent sur sa diversité culturelle et historique, et son climat accueillant. Les saisons visent également à stimuler l’interaction avec les communautés locales, en fournissant des emplois saisonniers et des opportunités d’investissement pour les entrepreneurs, les entreprises et les PME.

Des activités diverses et variées

Parmi les nombreuses activités, des sessions de formation pour la jeunesse, de nombreux spectacles (théâtre, chanson, poésie, etc.) et même quelques records, comme celui de la plus grande statue de chameau jamais érigée, au King Faisal Park, à l’occasion du Festival des Chameaux du Prince Couronné, qui vise à célébrer et à promouvoir l’importance culturelle des chameaux.

A la découverte des cultures du monde arabe

L’attraction majeure, le clou du spectacle, était sans aucun doute le Souk Okaz, ouvert pour la première fois au VIè siècle, et rouvert il y a douze ans. Les visiteurs y ont à loisir de découvrir les cultures de 11 pays arabes en visitant des stands présentant la nourriture, l’art et le commerce des Émirats arabes unis, du Koweït, du Bahreïn, d’Oman, d’Irak, d’Égypte, de Jordanie, du Liban, du Maroc, de Tunisie, et bien sûr, d’Arabie saoudite.

En cette fin de mois, les réjouissances se terminent sur une note musicale, avec des concerts des émiriens Ahlam et Hussein Al-Jassmi, de la Syrienne Assala Nasri, ou encore des Saoudiens Abadi Al-Johar et Dalia Mubarak.