Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

The Seed : un spectacle à la pointe du design honore la fête nationale émirienne

Dans la zone des mangroves de Jubail Island à Abu Dhabi, la capitale émirienne, siège un objet venu d’un autre monde. Au beau milieu de l’eau, un cube lumineux trône et distille des images abstraites et des sons envoûtants, c’est The Seed, le symbole de la croissance du pays, érigé à l’occasion de la 49ème fête nationale du pays.   

Ce curieux cube qui s’élève plusieurs mètres au-dessus du niveau de l’eau, c’est The Seed. Située dans la zone des mangroves de Jubail Island, à Abu Dhabi, la capitale des Emirats arabes unis, cette installation honore la 49ème fête nationale émirienne, en retraçant des parties de son histoire. 

Composé d’un cube rotatif sur lequel sont projetées des images énigmatiques, l’objet semble venu d’ailleurs. En fait, il s’agit d’une exposition d’art cinétique, faite de lumière, de son et de musique, aux airs d’illusion d’optique. Cette œuvre d’art géante a été créée par la célèbre artiste et scénographe britannique Es Devlin, à qui l’on doit de nombreux travaux comme notamment le pavillon britannique de l’expo universelle 2020 à Dubaï

Poussée de croissance

The Seed (la « graine ») est en fait une métaphore de la croissance des Émirats arabes unis. Lors de la cérémonie de la fête nationale, un jeune émirati a ouvert le spectacle en portant une graine illuminée destinée à représenter le début de l’union et du développement du pays. S’en est suivi tout un discours, accompagné d’animations projetées sur le cube, axé sur le développement et la culture de ladite graine, en vue d’en récolter les fruits à l’avenir. L’installation a été la pièce maîtresse du spectacle auquel ont assisté les dirigeants du pays. Les visiteurs peuvent maintenant profiter d’une version “allégée” de l’exposition, jusqu’au 30 janvier