Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

The Turban Thinker : un talk-show pour les entrepreneurs

Asil Attar est une célèbre femme d'affaires irakienne qui a fait carrière pendant 30 ans dans l'industrie de la mode. Aujourd'hui, elle essaie d’encourager les gens à réaliser leur rêve avec The turban thinker, un podcast où elle invite des créatifs et des créateurs de l'industrie à partager leur expérience.

Née en Irak, Asil Attar a grandi au Royaume-Uni et a étudié aux États-Unis. Un parcours international qui lui a ouvert le chemin d’une carrière mondiale, où elle a dirigé des entreprises internationales de l’industrie de la mode pendant plus de 25 ans. Bien qu’elle ait étudié le design d’intérieur à l’université, elle s’est rapidement tournée vers la mode en tant qu’acheteuse d’accessoires pour Harrod’s, célèbre enseigne multimarque de luxe internationale. Elle y a travaillé très dur et ses efforts ont porté leurs fruits, puisqu’elle a réussi à se positionner comme l’une des 100 femmes arabes les plus puissantes en 2012 selon le magazine Arabian Business ainsi que l’une des femmes arabes les plus puissantes au monde selon Forbes Middle East. Aujourd’hui, elle est une célèbre conférencière et essaie d’inspirer les gens à entreprendre. Zoom sur son parcours, du plancher au sommet.

 

En 2009, vous êtes devenue dirigeante de Majid al Futtaim Fashion, l’un des plus grands groupes de distribution au Moyen-Orient. Quels ont été les principaux défis auxquels vous avez été confronté ? Et qu’avez-vous appris?

Le plus grand défi pour tout PDG est que vous êtes responsable non seulement des profits de l’entreprise, mais aussi que chacune de vos décisions ont un impact sur son capital humain. C’est un poste incroyablement stressant que très peu de gens réalisent. Ce rôle m’a permis d’apprendre énormément, comment gérer la résistance au changement, diriger et guider des centaines de personnes vers une vision unique, mais aussi motiver et inspirer les autres. Les gens ont toujours été mon principal centre d’intérêt. J’espère que la pandémie actuelle a incité les entreprises et les groupes à réfléchir longuement et sérieusement à leur style de leadership et à la manière de gérer ces changements, car il ne s’agit pas seulement de profits, mais aussi de personnes et, devinez quoi, les profits viennent tout seul. Pour construire et maintenir une entreprise prospère, vos employés et vos clients doivent être en phase avec une entreprise qui est dirigée par l’intégrité de son message.

 

Au cours de la dernière décennie, vous avez été la première femme PDG de trois des principaux groupes du Moyen-Orient, et plus récemment, la PDG de Damas Jewellery, leur première femme PDG depuis plus de 100 ans. Qu’est-ce qui vous semble le plus difficile en tant que femme dirigeante ?

Le leadership féminin est une minorité choquante, surtout dans les postes de PDG à l’échelle mondiale, avec des nombres à un seul chiffre. Le Moyen-Orient, en particulier Dubaï, accorde une grande importance au leadership féminin et est un exemple à suivre pour beaucoup. Il y a tant de défis à relever pour devenir une femme cadre dans un monde dominé par les hommes, surtout en ce qui concerne la présence de femmes dans les conseils d’administration. Cependant, je n’ai jamais laissé cela entraver mes progrès. J’ai investi énormément de travail et j’ai acquis une expérience, un talent et une confiance en moi qui m’ont valu la réputation que j’ai aujourd’hui. J’encourage toujours les femmes à poursuivre leurs rêves et à ne jamais se retenir parce qu’elles sont des femmes ou qu’elles ont pensent ne pas pouvoir les réaliser. J’espère que le Covid a fait en sorte que les entreprises se réveillent et reconnaissent qu’elles doivent recruter plus de des femmes leaders. Nous abordons les choses très différemment, avec empathie, polyvalence et engagement émotionnel, les ingrédients clés dont vous avez besoin pour réussir dans cet environnement post-pandémique.

 

Vous avez récemment lancé deux programmes, une Masterclass et le podcast The Turban Thinker, pouvez-vous nous en parler?

Le Turban Thinker www.turban-thinker.com est un talk-show en ligne disponible sur les médias sociaux centré sur les deux décennies et demie de mon parcours dans la mode, le commerce, l’art, les voyages et le style de vie. Ces 28 années m’ont permis de rencontrer parmi les créateurs, artistes, designers, industriels et hommes et femmes d’affaires les plus inspirants du monde. L’objectif principal de ce programme est “d’inspirer, de motiver et de donner les moyens » aux gens de suivre leurs ambitions et leurs rêves, en étant la meilleure version d’eux-mêmes. J’ai également lancé ma masterclass www.asilattar.com qui est une série de 10 conférences, chacune avec environ 10 sous-thèmes, partageant mes 28 ans de carrière dans le domaine de la mode. Elle s’intitule « Du plancher au sommet », et j’y partagerai une centaine de vidéos et sujets sur la mode, les affaires, la stratégie, la marque, etc. 

 

The Turban thinker fait également référence à celui que vous portez. De quelle manière votre spiritualité affecte-t-elle votre vision de l’entrepreneuriat et du management ?

C’est joliment dit et très vrai, ma foi guide chacune de mes décisions et la façon dont je vis. Je voulais montrer au monde qu’il est #cooltobecovered, que je suis une musulmane puissante, une entrepreneur et chef d’entreprise à succès, et que je suis très fière d’être un exemple à suivre pour les autres.