Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Tourisme à Djeddah : les incontournables de la porte d’Orient

Le front de mer de Djeddah © Waleed Mushtaq

Le front de mer de Djeddah © Waleed Mushtaq

Le quartier historique d’Al-Balad

Al-Balad est le centre historique de Djeddah. On peut littéralement traduire “Balad” par “la ville”. Construite aux alentours du VIIème siècle, la fondation du quartier est corrélée à la naissance de l’Islam et à la vie du prophète Mahomet. Le quartier est si ancien que l’on peut y retracer toute l’histoire locale de la région. Avec la domination omeyyade puis le califat abbasside, s’est développé le centre historique de Jeddah et son quartier central d’Al Balad qui offrent, aujourd’hui, un véritable saut dans le passé de cette région où l’Islam a vu le jour. En 2009, Al-Balad a été nommé par la Commission saoudienne du tourisme et des antiquités pour être inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Quartier d’Al-Balad à Jeddah

Le Nasseef House Museum

La construction de la maison Nasseef dans la rue principale de l’ancienne Djeddah, Suq al-Alawi, commença en 1872 et fut achevée en 1881 pour Omar Nasseef Efendi, membre d’une riche famille de marchands et gouverneur de Djeddah à l’époque. En 1975, Muhammad Nasseef, descendant du précédent nommé, l’a transformé en une bibliothèque privée. La bibliothèque contenait alors plus de 16 000 livres qui pouvaient être lus par quiconque la visitait. Aujourd’hui, ces livres appartiennent à la bibliothèque centrale de l’Université du Roi Abdulaziz.

La mosquée flottante

La Mosquée flottante, également connue sous le nom de Mosquée Al Rahma, est l’une des attractions les plus populaires de la ville de Djeddah. Elle accueille, chaque année, des millions de visiteurs (les mosquées de Djeddah étant ouvertes aux touristes depuis peu). Si l’on devait comparer cette mosquée à un monument architectural français (bien que la comparaison soit totalement partiale), ce serait probablement le Château de Chenonceau. La mosquée est construite sur la côte de la mer Rouge et tient debout grâce à des piliers qui s’enfoncent dans la mer scindée par Moïse, si bien que si on l’observe de loin, elle semble flotter à même la mer. La belle mosquée blanche est un must pour ceux qui visitent la ville de Djeddah. Elle est située dans le quartier historique d’Al-Balad.

La mosqiée flottante d'Al-Rahma à Djeddah ©bbbsheep
La mosqiée flottante d’Al-Rahma à Djeddah ©bbbsheep

Le Abdul Raouf Khalil Museum

Le musée Abdul Raouf Khalil se compose des bâtiments principaux, de la mosquée, de la façade du château, de la maison du patrimoine saoudien, de la patrie du patrimoine islamique, de la patrie du patrimoine mondial, du patrimoine d’exposition en général. Le musée présente non seulement le riche patrimoine culturel islamique de la ville, mais aussi son histoire pré-islamique qui remonte à 2500 ans; il trace les différentes civilisations qui ont habité la région. Situé dans le centre-ville, le musée Abdul Raouf Khalil à Djeddah renferme une grande collection d’objets et d’artefacts appartenant aux Turcs ottomans et aux tribus de pêcheurs qui furent les premiers habitants de la région.

Le jet d’eau du Roi Fahd

Le jet d’eau du Roi Fahd est l’emblème de la ville de Djeddah. Il est le plus haut jet d’eau du monde à ce jour mis en service. La fontaine géante a été donnée à la ville de Djeddah par le roi Fahd, d’où son nom. Elle a été construite entre 1980 et 1983 et a été officiellement inaugurée en 1985. Depuis, elle est le symbole d’une Arabie saoudite qui veut montrer au monde non seulement sa puissance mais aussi ses prouesses architecturales. Les fontaines jaillissent à une hauteur maximale de 312 m au-dessus de la mer Rouge.

La fontaine du roi Fahd à Djeddah