Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Uber rachète Careem, son concurrent au Moyen-Orient

Après plusieurs mois de négociations, Uber a annoncé le rachat pour 3,1 milliards de dollars de son concurrent basé à Dubaï, Careem. Une acquisition, qui à quelques mois de l’entrée en bourse de Uber, permet de renforcer la présence du géant américain au Moyen-Orient.

Neuf mois plus tard, le deal a été conclu. En début de semaine, la société américaine de transport Uber a annoncé le rachat de son concurrent Careem, basé à Dubaï, pour un montant total de 3,1 milliards de dollars. Une acquisition stratégique à quelques jours de l’entrée en bourse d’Uber. Avec cet accord lui conférant la pleine autorité de Careem, Uber accroît sa position au Moyen-Orient.

Pour faciliter la transition et rassurer la clientèle de Careem,Uber a annoncé vouloir préserver la marque dubaïote en gardant au sein de la nouvelle société les co-fondateurs, Mudassir Sheikha, Magnus Olsson et Abdulla Elyas.

Un rachat mettant un terme à la concurrence

Malgré son activité dans plus de 70 pays, Uber peinait à s’imposer au Moyen-Orient à la différence de Careem. Si la transaction ne sera officiellement conclue qu’au cours du premier trimestre de 2020, le rachat met un terme à la concurrence féroce qui existait entre les deux plateformes de VTC (voitures de transport avec chauffeur).