Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Un jeune émirien a attiré l’attention de la NASA grâce à son design

Le projet universitaire de fin d’année de Saeed Hussain Kayyani, étudiant en dernière année, consistait en une ville flottante miniature conçue pour la planète Mars. Elle a attiré l’attention de la NASA, l’agence spatiale américaine, qui a reçu le jeune émirien pour étudier son projet.

En imaginant sa maquette d’une ville martienne flottante miniature, Saeed Hussain Kayyani était sûrement loin de s’imaginer qu’il y gagnerait une invitation à l’un des ateliers de la NASA pour y présenter son projet. Et pourtant… 

Le jeune étudiant émirien et ses camarades ont réalisé ce projet dans le cadre d’un projet de fin d’année universitaire : concevoir un environnement urbain sur la surface de la planète rouge. Ainsi, Kayyani s’est vu décerner un Master en architecture par l’Institut d’Architecture de Californie du Sud. 

 

Un enjeu de viabilité

Les points qui ont permis d’attirer le regard de l’agence spatiale sont, selon l’interéssé, “la lévitation et le magnétisme de la ville flottante”. Ainsi, ce dernier et ses deux coéquipiers ont été invités à se rendre à un atelier organisé à Houston, et d’y rencontrer des professionnels du monde entier, spécialistes de la colonisation de l’espace. Ces derniers – experts en nutrition, en fertilité, ou architectes spaciaux – les ont questionnés sur la mise en pratique de leur projet.

Un projet qui s’inscrit dans la démarche spatiale des Emirats arabes unis dont le projet est de construire toute une ville sur Mars d’ici à 2117, partant du principe qu’au rythme où la Terre se dégrade, elle ne constituera un jour plus un environnement vivable pour ses habitants.