Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Wadi Hanifa, un écrin de verdure au coeur de Riyad

Les oasis qui se sont formées autour des zones humides de Wadi Hanifa sont devenues une destination populaires pour des activités de loisir.

Les oasis qui se sont formées autour des zones humides de Wadi Hanifa sont devenues une destination populaires pour des activités de loisir.

Ancienne friche industrielle, la vallée de Wadi Hanifa qui s’étend au sud de Riyad a été réaménagée à la fin des années 1980 en oasis luxuriante. Cet écrin de verdure au cœur de la capitale saoudienne est depuis un lieu de villégiature très prisé des citadins et des visiteurs.

Wadi Hanifa est une vallée de la région de Nejd dans la Province de Riyad au centre de l’Arabie saoudite. Elle s’étend sur plus de 120 kilomètres jusqu’aux quartiers sud de Riyad. Les oasis de Wadi Hanifa sont aujourd’hui très prisées des habitants et des touristes qui viennent se promener et pique-niquer autour des cours d’eau et dans les vergers de la vallée.

Son nom provient de la tribu Banu Hanifa, l’une des principales du pays dont les origines remontent à l’époque pré-islamique. La croissance de Riyad (de 150 000 habitants en 1960 à plus de 6 millions en 2016) a entraîné la dégradation de l’environnement de la vallée. Wadi Hanifa a ainsi accueilli une zone industrielle et un site de stockage de gravats. La construction d’une station de retraitement des eaux en 1982 au sud de la capitale a également modifié la physionomie de la vallée en entraînant la formation de plusieurs points d’eau dans un environnement traditionnellement aride.

alt de l'image

Un projet de réhabilitation récompensé par l’Aga Khan Award for Architecture

Les oasis qui se sont formées autour des zones humides de Wadi Hanifa sont devenues une destination populaires pour des activités de loisir comme la pêche, mais également une étape pour les oiseaux migrateurs de la région. Pour préserver l’écosystème de la vallée et accompagner l’essor des activités de loisir, le Gouvernement saoudien et l’Autorité de développement de Riyad ont lancé un grand programme de préservation des zones humides de la vallée de Wadi Hanifa en 1986.

Wadi Hanifa
Wadi Hanifa

L’Etat saoudien a ainsi investi plus de 100 millions de dollars dans le projet de réhabilitation de l’environnement de la vallée, incluant la construction de barrages pour réguler l’irrigation, la réorganisation des espaces, la plantation de roseaux pour participer à la purification de l’eau et la création d’un couloir végétal de 100 kilomètre autour des zones humides de Wadi Hanifa. Le projet réalisé a remporté en 2010 l’Aga Khan Award for Architecture, une distinction internationale établie en 1977 qui récompense des projets architecturaux innovantes notamment en matière de protection de l’environnement.