Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Les jeunes Saoudiennes préfèrent la tech

Une étude réalisée en 2015 dans dix pays arabes révèle que 37% des chercheurs sont des femmes (33% dans l’Union Européenne). Women's power

Une étude réalisée en 2015 dans dix pays arabes révèle que 37% des chercheurs sont des femmes (33% dans l’Union Européenne).

L’économie numérique suscite de nombreuses vocations entrepreneuriales au Moyen-Orient, encouragées et soutenues par les politiques publiques en faveur des PME et de l’innovation. Cette tendance est favorable aux jeunes Saoudiennes qui, de plus en plus, s’affirment sur la scène des “tech”.

Les jeunes femmes arabes sont les plus tournées vers les tech

En dépit des préjugés, les jeunes femmes vivant au Moyen-Orient sont, plus que les jeunes européennes ou américaines, tournées vers les technologies et les enseignements scientifiques.

Ainsi, une étude réalisée en 2015 dans dix pays arabes révèle que 37% des chercheurs sont des femmes (33% dans l’Union Européenne). A titre de comparaison, en 2014 aux Etats-Unis, 20% des diplômés des écoles d’ingénieurs étaient des femmes et seulement 11% d’entre elles occupaient un poste d’ingénieur en sortie d’études.

Un secteur public mobilisé pour soutenir l’entrepreneuriat tech féminin

Dans un pays ou l’accès des femmes au marché du travail est en forte progression, l’entrepreneuriat représente une porte d’entrée idéale : l’occasion pour les femmes de créer leur entreprise, et de façonner leur emploi à leur image.

Pour les accompagner dans le développement de leurs projets, on voit aujourd’hui fleurir au Moyen-Orient les incubateurs et les accélérateurs de start-ups, tournés vers l’innovation et les technologies. Bénéficiant du soutien du secteur public, ces structures donnent leur chance aux jeunes entrepreneuses, qui ont aujourd’hui pour modèles des figures telles que la saoudienne Tuba Terekli, fondatrice de l’accélérateur de start-ups Flat6Labs à Djeddah.

Lire l’article – Tuba Terekli : serial geek entrepreneuse 

Les diplômées arabes en sciences et technologies ont un marché à prendre, et avec le soutien du secteur public des pays arabes, elles pourraient devenir les championnes de la scène tech internationale de demain.