Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Abdulnasser Gharem, militaire militant

The Stamp (2017) - Crédits photo : Gharem Studio Inc. Yalla!

The Stamp (2017) - Crédits photo : Gharem Studio Inc.

Ancien militaire de l’armée saoudienne, Abdulnasser Gharem s’est d’abord initié à la peinture de paysage et du portrait, avant d’exploiter les courants de l’art conceptuel, mis au service d’un engagement politique. Audacieux et provocateur.

Abdulnasser Gharem est né en 1973 à Kamis Mushait, une ville dans le sud de l’Arabie saoudite, où il vit et travaille. Il a vécu ses premiers contacts avec l’art au al-Miftaha Arts Village, où il a appris la technique de la peinture de paysage et du portrait. Ce n’est que dans un second temps que l’artiste s’est penché sur les nouveaux médiums.

L’artiste réalise des œuvres relevant du courant de l’art conceptuel, interprété comme un instrument d’engagement social et politique : ses œuvres décrivent et approfondissent surtout la question de la situation contemporaine de l’Arabie saoudite.

Abdulnasser Gharem, The Concrete Block

Lieutenant-colonel, artiste, Saoudien

Militaire de l’armée saoudienne jusqu’à 2014, Gharem incarne une figure hybride oscillant entre l’obéissance due à l’Etat et son rôle de porte-parole de la société civile.

Après des présentations internationales, comme celles au sein de la 54ème Biennale d’Art de Venise en 2011 et à Palazzo Grassi (Venise) en 2013, il est exposé au printemps 2017 au Los Angeles County Museum of Art (LACMA).

Flora & Fona (Sharjah Biennale, 2007)

Flora & Fona (Sharjah Biennale, 2007)

Dans ses performances, qu’il documente ensuite par ses vidéos, comme The Path (2007) par exemple, Gharem se sert de la ville même comme lieu propice à la critique sociale. Dans ses projets, il intègre également la collaboration des différentes communautés.