Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Albara Alohali, une autre dimension du blogging

Yalla!

A 30 ans, Bara bin Mohammed Al -Ohali a déjà vécu des aventures hors du commun. En décembre 2016, il a décidé de traverser le Japon à pied : un périple hivernal de 800 kilomètres qu’il a partagé avec ses milliers de followers sur les réseaux sociaux (plus de 25 000 !).

Originaire d’Arabie saoudite, Albara Alohali n’a rien d’un vagabond. Sportif, curieux et voyageur, c’est pourtant ainsi que le jeune homme se définit sur la toile, auprès de ses milliers de followers. Une communauté qu’il a commencé à constituer depuis près de 10 ans.

Amoureux des langues et avide de découverte

C’est en 2007, alors qu’il fait ses études à Dhahran dans la province d’Ach-Charqiya, qu’il commence à partager son quotidien sur les réseaux sociaux. Il crée un blog, qu’il appelle “Baralog”, contraction de son prénom et du terme “lifelogging”, cette pratique de blogging qui consiste à partager son quotidien sur les réseaux sociaux au moyen d’un petit objectif ou appareil photo fixé à ses vêtements.

⛓💎💡

Une publication partagée par バラ البراء (@albara) le

A son entrée dans l’enseignement supérieur, il passe cinq ans à l’Université du Roi Fahd, à Dhahran, avant de quitter son pays et sa région natale pour Londres. Il passe par le Royal College of Art et le très sélectif Imperial College, avant de partir à New York pour intégrer le Pratt Institute.  En 2014, il quitte le monde anglophone pour le Japon, où il obtient un master en conception médiatique. De ces années d’études il garde un attachement profond pour le Japon, qui l’amènera à revenir sur ses pas pour planifier son éprouvante épopée à travers les terres nippones.

Une nouvelle mission au sein de la Fondation MiSK

Investi dans diverses initiatives au cours de ses études, il devient notamment Ambassadeur Local pour Google à l’Université du Roi Fahd. Tourné vers les nouvelles technologies, il manie sans difficultés les nouveaux médias et tire parti du potentiel du web social, pour partager ses expériences de vie et ses voyages.

Intervenu lors du MiSK Global Forum en 2016, il est recruté à l’été 2017 pour intégrer la fondation MiSK, qui s’attache à promouvoir la culture et l’éducation des jeunes en Arabie saoudite, en tant que chef de projet. Au carrefour entre culture et numérique, il pourra y transmettre son expérience et sa vision du web social auprès des plus jeunes générations.