Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Al-Ula, startups et droits des femmes : l’Arabie saoudite se dévoile à Paris

Amr Al-Madani, Président de la Commission royale pour Al-Ula, et Jack Lang, Prsident de l'Institut du monde arabe.

Amr Al-Madani, Président de la Commission royale pour Al-Ula, et Jack Lang, Prsident de l'Institut du monde arabe.

Lors de la deuxième journée de la visite officielle du Prince héritier Mohammed ben Salmane, le CEO forum franco-saoudien a eu lieu à Paris tandis que des jeunes startupers français rencontraient leurs homologues saoudiens dans l'accélérateur The Family.  

CEO Forum, tisser des liens entre Paris et Riyad

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, qui avait reçu lundi à Matignon le Prince héritier avec le Premier ministre Edouard Philippe, a rappelé l’importance des relations franco-saoudiennes lors du CEO Forum de Paris : « La concordance de nos agendas économiques, tant sur le renforcement de l’attractivité que le développement de l’innovation nous permet de mettre en place des partenariats fructueux ».

Il a également souligné que les relations entre les deux pays se sont développées à travers des relations de confiance. « La relation entre Emmanuel Macron et MBS a permis de confirmer cette confiance » a souligné le ministre français.

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire au CEO Forum de Paris.
Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire au CEO Forum de Paris.

De son côté, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a ajouté : « La France et l’Arabie saoudite vivent en même temps, et à leur façon, un moment de profonde transformation politique et économique ».

Al-Ula, l’héritage d’un monde ancien

Si les intérêts et les convergences économiques sont à l’ordre du jour – comme en témoignent les contrats signés par Total et Aramco -, la culture et le tourisme restent la priorité d’une visite marquée par la collaboration franco-saoudienne autour de la région Al-Ula. Il s’agit d’une vaste région au sud de la Jordanie, où la civilisation nabatéenne a laissé des vestiges intacts et encore inexplorés. « Al-Ula sera demain un site de référence mondiale » a souligné le ministre Jean-Yves Le Drian.

La beauté de l’architecture nabatéenne au coucher de soleil.

« Ce qui est exaltant à propos d’Al-Ula, c’est que, avec la France, nous avons l’opportunité de façonner le tourisme du XXIè siècle : responsable, culturel, humain et économiquement viable » a ajouté Amr Almadani, président de la commission royale d’Al-Ula.

Evolution, pas révolution

Reema Bandar Al-Saud, directrice de l’Autorité générale des sports.
Reema Bandar Al-Saud, directrice de l’Autorité générale des sports.

Mais la culture ne pouvait pas se passer des droits des femmes. « La France est le pays de la révolution. Nous n’avons pas besoin d’une révolution mais d’une évolution. Car nous apprenons de l’histoire de tous les pays. Et nous devons conduire deux changements en parallèle : interne et international » a rappelé Reema Bandar Al-Saud, directrice de l’Autorité générale des sports.

Riyad, capitale de la mode

Entre temps, Riyad se transforme en capitale de la mode internationale. La ville accueille entre le 10 au 14 avril sa première Arab Fashion Week. Organisée depuis 2015 à Dubaï, elle se tiendra pour la première fois en Arabie saoudite.