Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Cinéma : l’Arabie saoudite veut former ses jeunes et promouvoir ses talents

L’Arabie saoudite veut former ses jeunes et promouvoir ses talents dans le cinéma © Alexandre Chassignon

L’Arabie saoudite veut former ses jeunes et promouvoir ses talents dans le cinéma © Alexandre Chassignon

Le Conseil saoudien du Film (Saudi Film Council, SFC) a ouvert des formations à dans le royaume en partenariat avec des écoles mondiales du cinéma pour développer les compétences des jeunes saoudiens en matière de production de films. Ces mesures répondent à la volonté du royaume de bâtir une industrie cinématographique compétitive.

Consciente des défis que représente le marché mondial du cinéma et son ultra-compétitivité, l’Arabie saoudite cherche à mettre tout en oeuvre pour rattraper son retard dans la discipline. Alors que le pays a rouvert ses cinémas en 2018 après 35 ans d’interdiction, les autorités locales cherchent désormais à établir des partenariats avec les meilleurs établissements du 7e art dans le monde pour former les jeunes Sadaoudiens à la production cinématographique.

Deux écoles étrangères pour animer des cours

Dans cette optique, le Conseil du film saoudien (SFC) a ouvert deux formations dans le royaume, en partenariat avec des écoles étrangère de cinéma. L’une, en narration, sera délivrée par la School of Cinematic Arts de l’Université de Caroline du Sud à Djeddah. La deuxième formation, en écriture de scénario, est animée par l’organisation Film Independant.

Parallèlement à ses initiatives, et en vue de promouvoir les talents du terroir saoudien, l’Autorité générale de la Culture national a annoncé un financement à hauteur de 35% minimum de tout tournage ayant lieu sur le sol saoudien, ainsi que la prise en charge, à hauteur de 50%, des salaires de tout citoyen saoudien employé par une production étrangère dans le royaume.

Dans la ligne du plan Vision 2030

Cette opération séduction s’inscrit dans la droite ligne du plan Vision 2030, le pays ambitionne d’ouvrir plus de 300 cinémas dans les prochaines années et de développer une industrie cinématographique solide qui pourrait s’accompagner de la création de 30 000 emplois dans le secteur.

En offrant aux jeunes talents saoudiens des formations aux meilleurs outils et techniques au sein des écoles les plus réputées au monde, l’Arabie montre qu’elle est consciente des défis que présente un secteur aussi exigeant mais s’accroche à ses aspirations et se donne les moyens de les réaliser. Le pays souhaite, d’ici à 2030, se faire une place de choix dans la production vidéo et devenir une plateforme de renommée mondiale de la création cinématographique.