Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Jana, vlogueuse saoudienne du désert

Jana : « J’ai choisi de faire cette vidéo pour montrer à tous que nous ne sommes pas ces étrangers extraterrestres ».

« L’Arabie Saoudite est un des rares endroits au monde où, si on n’est pas originaire du pays, on aura du mal à comprendre ce que c’est, que d’être saoudien ». Mais Jana s’attache, au fil de ses vidéos, à nous montrer les images de Djeddah et Riyad, à nous faire découvrir son pays. Portrait de cette jeune vlogueuse saoudienne qui vit en Grande-Bretagne.

« L’Arabie Saoudite est un des rares endroits au monde où, si on n’est pas originaire du pays, on aura du mal à comprendre ce que c’est, que d’être saoudien ». Mais Jana s’attache, au fil de ses vidéos, à nous montrer les images de Djeddah et Riyad, à nous faire découvrir son pays. Portrait de cette jeune vlogueuse saoudienne qui vit en Grande-Bretagne.

Sur les médias sociaux, l’Arabie saoudite est un des pays les plus connectés de tout le Moyen-Orient. 57%  de la population est sur Facebook, 50% sur Twitter et 52% sur Instagram. Cela s’explique par la moyenne d’âge très jeune du pays.

Made in Saudi Arabia

Les Saoudiens sont parmi les plus gros consommateurs de vidéos sur YouTube avec 65% de la population présente sur le réseau, loin devant Facebook, Twitter et Instagram. Et comme dans les pays occidentaux, les jeunes saoudiens lancent leurs propres chaînes sur YouTube. Certains d’entre eux devenant même « influenceurs » dans leur domaine.

C’est le cas de Jana, une YouTubeuse saoudienne née à Djeddah, vivant en Grande-Bretagne et qui, fière de ses origines, nous raconte ses retours au pays, ses vacances avec ses cousins, ses préférences culinaires ainsi que son quotidien en tant que jeune fille arabe au Royaume-Uni.

À travers les yeux de la vlogueuse, nous découvrons une Arabie saoudite débarrassée de ses clichés habituels. Sans chercher à défendre absolument son pays d’origine, Jana veut avant tout lui donner un visage humain.

« OK, vous avez probablement entendu beaucoup de choses négatives sur l’Arabie saoudite et cette vidéo n’est pas là pour les défendre. Mais honnêtement, certains parlent de ces problèmes comme s’ils rendaient le pays inhabitable. Comme si les habitants avaient arrêté de vivre. Comme s’ils ne pouvaient plus vivre leur vie comme n’importe quelle autre personne dans le monde, en étant heureux ou triste, enthousiaste ou effrayé. »

Bien qu’elle se dise plus proche de son identité britannique aujourd’hui, Jana reste très attachée à l’Arabie saoudite : « L’Arabie saoudite aura toujours une place spéciale dans mon cœur car quand j’y suis, je suis entourée d’amour et de rires, je suis avec ma famille et je peux aussi visiter La Mecque et Medina, deux lieux saints de la religion musulmane. »

Avec son ton jeune, décalé et humoristique, elle fait passer certains messages, notamment à l’encontre des médias : « La raison pour laquelle j’ai choisi de faire cette vidéo, c’est pour montrer à tous que nous ne sommes pas ces étrangers extraterrestres que les médias occidentaux veulent faire de nous. »