Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

L’Arabie saoudite facilite désormais l’installation des travailleurs étrangers qualifiés

Le nouveau système de résidence est communément appelé " carte verte " saoudienne

Les travailleurs étrangers qualifiés désirant s’installer et travailler en Arabie saoudite pourront désormais le faire sans passer par un sponsor local.

Le gouvernement saoudien vient d’approuver le programme de résidence « Privileged Iqama », qui permet aux expatriés de vivre et de travailler dans le royaume sans avoir besoin d’un sponsor ou parrain local (Kafeel) pour une première demande. Ce nouveau programme de résidence est toutefois uniquement réservé aux expatriés hautement qualifiés et aux propriétaires de fonds implantés en Arabie saoudite.

Une manoeuvre inscrite dans le plan Vision 2030

Jusque-là, chaque étranger désirant s’implanter et exercer en Arabie saoudite devait solliciter un « kafeel », littéralement un protecteur ou un garant vis-à-vis des autorités saoudiennes. Celui-ci est généralement l’employeur du résident étranger. Il se charge, à ce titre, des démarches pour permettre son arrivée sur le territoire saoudien, voire même celui-ci de sa famille dans le cadre d’un regroupement familial. Il peut également faire le choix de conserver son passeport et requérir une autorisation chaque fois que son employé étranger désire quitter le territoire.

Le nouveau système de résidence – communément appelé  » carte verte  » saoudienne – a été mentionné pour la première fois par le prince héritier Mohammed bin Salman il y a près de trois ans dans le cadre de l’ambitieux plan Vision 2030 visant à ouvrir le royaume et à diversifier son économie.