Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Manal Al Dowayan, l’origine du monde

I am an educator, photographie par Manal AL Dowayan

I am an educator, par Manal Al Dowayan

La chevelure de jais de Manal Al Dowayan est à l’image de son regard profond. Cette même intensité se retrouve dans ses photographies en noir et blanc qui immortalisent la société et les femmes saoudiennes.

Riyad, 2005. À l’époque, les femmes représentent 3% des travailleurs dans le pays, alors que 60% des diplômés de l’enseignement supérieur sont des femmes. Lorsqu’il accède au trône, le roi Abdallah d’Arabie saoudite prête serment, et déclare que les femmes vont aider les hommes dans la construction du pays. L’artiste saoudienne Manal Al Dowayan se souvient de cette déclaration :

« Dans les jours qui ont suivi, les leaders d’opinion du pays partagent leurs points de vue dans les médias : les femmes pourront travailler, mais occuperont seulement des emplois que leur condition permet ».

source de la citation

Interpellée par ces mots, elle décide de réagir. Elle invite des femmes saoudiennes venant de tous horizons professionnels : des professeurs universitaires, des ingénieures de l’industrie pétrolière, des médecins, des artistes, des productrices de cinéma, etc. à s’exprimer. Elle réalise I am, une série de portraits de femmes qui questionnent et incarnent la société saoudienne de l’époque.

 

I am a Saudi citizen, photographie par Manal Al Dowayan
I am a Saudi citizen, photographie par Manal Al Dowayan

Crash

Développé pendant un atelier d dans le Project Space du Musée arabe d’art moderne et contemporain à Doha (Mathaf), Crash se focalise sur le phénomène des enseignantes saoudiennes envoyées dans des villages éloignés du pays. Ces femmes s’exposent au risque d’accidents routiers et, malheureusement, la liste de décès est longue. En raison de traditions locales selon lesquelles les noms des femmes ne doivent pas être révélés pour ne pas entacher l’honneur de leur tribu, les noms de ces enseignantes n’apparaissent jamais dans les médias.

En croisant les données, les cartes et les détails de ces accidents, Crash sublime et condamne à la fois ce phénomène répandu, mais passé sous silence.

100 chefs d’oeuvre

Originaire de l’Est de l’Arabie saoudite, elle poursuit ses recherches à l’Université de New York (NYU) et à la Robert Rauschenberg Residency à Captiva, en Floride. Ses oeuvres ont été exposées à la Biennale de Venise (de 2009 à 2011) et au Victoria and Albert Museum au Royaume-Uni.

 

I am a UN Officer, photographie de Manal Al Dowayan
I am a UN Officer, photographie de Manal Al Dowayan

 

Manal Al Dowayan vit actuellement à Londres, où elle continue d’explorer les thématiques de la mémoire collective avec un focus sur la condition des femmes saoudiennes et leur représentation. Ses œuvres ont été récemment exposées à l’Institut du Monde arabe à Paris dans le cadre de l’exposition « 100 chefs d’œuvres de l’art moderne et contemporain arabe ».

Découvrez le travail de Manal Al Dowayan en cliquant ici.