Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

MiSK Global Forum 2017 : l’Arabie saoudite sous le signe du changement et de l’ouverture

Forum international organisé par la Fondation MiSK, le MiSK Global Forum 2017 se tient à Riyad ces 15 et 16 novembre. L’événement est emblématique de l’ouverture de l’Arabie saoudite et des changements profonds qui y prennent place. Entre déclarations marquantes de personnalités venues du monde entier pour inspirer la jeunesse et lancement d’une nouvelle licence pour favoriser l’installation des entrepreneurs et investisseurs étrangers, retour sur une première journée riche en annonces.

Après l’annonce exclusive de Bill Gates mardi soir, le MiSK Global Forum s’ouvrait officiellement ce mercredi 15 novembre, en plein coeur de Riyad. Une première journée marquée par une autre annonce importante : le lancement officielle de nouvelles licences à destination des entrepreneurs et créateurs étrangers, afin que ces derniers puissent désormais directement s’installer et lancer leurs activités en Arabie saoudite. C’est la première fois que les autorités du Royaume permettent une telle ouverture sur le plan économique.

La scène internationale au rendez-vous

Le MiSK Global Forum, qui avait lieu au Four Seasons Hotel de Riyad, a permis au public, majoritairement composé de jeunes Saoudiens et Saoudiennes, d’assister à des ateliers et des conférences publiques, en présence de personnalités de premier plan, venues du monde entier.

Diane Greene, CEO de Google Cloud, a pu échanger avec lui sur le sujet : « Lorsque vous ouvrez des opportunités aux jeunes, comme ici en Arabie saoudite, ils les saisissent et en font quelque chose de positif. »

Devant la jeunesse saoudienne, la reine Rania de Jordanie a ensuite prononcé un discours fort sur la place de la technologie et de l’innovation dans notre société : « Notre monde souffre d’un manque d’espoir, et aujourd’hui plus que jamais nous avons besoin de nous connecter, d’échanger, d’innover (…) Nous devons employer la technologie au service de la société toute entière : nous avons besoin d’utiliser une technologie dont le coeur bat pour nous, pour soutenir des causes généreuses. »

La reine Rania de Jordanie au MiSK Global Forum
La reine Rania de Jordanie au MiSK Global Forum

Data, éducation, progrès technologique et capital humain

Les grands enjeux entourant les data, l’éducation, le progrès technologique et le capital humain ont été abordés par Shaima Hamidaddin, directrice exécutive au sein de la Fondation MiSK, et Finn Kydland, professeur d’économie et prix nobel d’économie en 2004.

David Kenny, qui occupe la fonction de vice-président senior chez IBM, en charge du développement de la plateforme Watson et de l’optimisation du cloud public d’IBM, s’est lui penché sur la question de l’intelligence humaine et de sa redéfinition face aux progrès technologiques : « Après la digitalisation globale de nos sociétés, la prochaine phase d’expansion sera la phase de l’apprentissage et du savoir. »

Prenant la parole lors de la conférence intitulée “Work is dead, long live work”, Allen Blue, co-fondateur et vice-président senior de LinkedIn, a voulu partager son expérience avec le public saoudien : « Si je devais donner 3 conseils pour vous aider à mieux bâtir votre réseau professionnel : appuyez vous sur les expériences de quelques personnes de confiance (mentors), apprenez de vos échecs car ils ont une grande valeur, et enfin allez à la rencontre des gens autour de vous. »

Dans l’après-midi, Werner Vogels, CTO du géant américain de l’e-commerce Amazon, qui participait à la conférence “Fast, Fun and Funky: Collaborating for Innovation”, a délivré plusieurs messages forts à son auditoire. « Soyez ferme sur la vision mais flexible sur les détails » avant de conclure sur la notion d’échec, qui doit être acceptée comme un coût acceptable et une partie prenante du processus d’innovation.

Rêver le futur pour bâtir un monde meilleur

Cette première journée du MiSK Global Forum 2017 s’est poursuivie avec l’intervention de Sal Khan, fondateur et dirigeant de la Khan Academy, organisation à but non-lucratif qui s’est donnée pour mission de fournir une éducation gratuite alignée sur les meilleurs standards internationaux, partout à travers le monde. Pour relever ce défi, il a placé l’utilisation des nouvelles technologies de communication au coeur de son projet. Devant le public saoudien, Sal Khan s’est dit convaincu qu’un meilleur accès à la connaissance contribuerait à la construction d’un monde dans lequel tous les talents pourraient s’exprimer : « La période qui s’ouvre va être très excitante, avec de nombreuses découvertes, qui contribueront à l’édification d’un monde plus vibrant mais plus paisible. »

Un peu plus tard, c’est le célèbre conférencier et entrepreneur américain Chris Gardner, auteur de « La Poursuite du Bonheur », qui a pris la parole de façon remarquée, en encourageant les jeunes saoudiens et saoudiennes à avoir confiance en eux, en leurs projets actuels et en leurs rêves : « Si j’avais un conseil à vous donner pour être heureux : demandez-vous ce que vous aimeriez vraiment faire de votre vie et demandez-vous tous les jours ce que vous avez fait pour atteindre cette position. »

Face à un public conquis, Gardner a relativisé la notion d’échec, y voyant plutôt une opportunité lorsque l’on entreprend : « Ce n’est pas un problème d’échouer dans la vie, car c’est quelque chose qui vous enrichira, et qui vous permettra de remporter des succès dans le futur. »

Chris Gardner au MiSK Global Forum
Chris Gardner au MiSK Global Forum

Dernière intervention particulièrement remarquée lors de cette première journée du MiSK Global Forum 2017, celle d’Ameerah Al-Taweel, co-fondatrice et présidente du Tasamy Social Entrepreneurs Center. Entrepreneuse saoudienne à succès, elle a livré un discours éclairant au sujet de la transparence, de l’éthique et de la responsabilité sociale, avant d’évoquer le changement en cours au sein du Royaume : « La véritable richesse de notre pays, l’Arabie Saoudite, ce sont ses habitants : c’est le message du Plan Vision 2030, porté par le Prince héritier Mohammed ben Salman. »

Et de conclure : « Le plus important dans la réalisation du Plan Vision 2030, c’est la volonté des Saoudiens d’aller vers le changement et le développement de notre pays. »

Un message d’espoir mais aussi de volonté, qui résume parfaitement les premiers échanges de l’édition 2017 du MiSK Global Forum. Une réflexion amenée à se poursuivre jusqu’à jeudi soir, en présence de personnalités tout aussi inspirantes.