Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Norah Al-Haqbani, première Saoudienne à rejoindre la Fondation des femmes arabes

Vingt ans après sa création, la Fondation des femmes arabes a nommé Norah Al-Haqbani en tant que membre de son conseil d’administration. Une annonce symbolique tant cette femme n’est autre que la première saoudienne à rejoindre la Fondation.

Après les Emirats arabes unis et la Jordanie, c’est au tour de l’Arabie saoudite d’avoir une place à la table de la Fondation des femmes arabes. L’association a en effet annoncé l’arrivée de la Saoudienne Norah Al-Haqbani dans son conseil d’administration.

Norah Al-Haqbani est une journaliste au long CV. Passée par plusieurs médias nationaux et arabiques comme Saudi Gazette et OKAZ News, elle est également membre de la National Union of Journalists, un syndicat de presse britannique. Spécialisée dans les questions sociétales et notamment celle des femmes, elle est aujourd’hui la première saoudienne à rejoindre Fondation des femmes arabes. Al-Haqbani a été choisie à l’unanimité par le conseil, « pour son professionnalisme et ses diverses contributions à la cause féminine », selon la présidente adjointe de la fondation Fatima Majed Al-Sirri.

 

20 ans plus tard… la Fondation des femmes arabes

Créé il y a près de vingt ans, la Fondation des femmes arabes est une organisation non gouvernementale dont le but est de renforcer la présence des femmes arabes dans les domaines social, politique mais également économique par le biais de programmes divers. La fondation regroupe une variété de membres dans son conseil d’administration originaires de différents pays arabes tels que l’Irak, les Emirats arabes unis, la Jordanie, la Libye, le Soudan, l’Égypte, Oman ou encore le Maroc.