Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Qamis, thawb, thobe : d’où vient la tenue des hommes du Moyen-Orient ?

Qamis, thawb, thobe : d'où vient la tenue des hommes du Moyen-Orient ?

Qamis, thawb, thobe : d'où vient la tenue des hommes du Moyen-Orient ?

Longue chemise blanche à manches longues, le qamis est la tenue quotidienne es hommes, sur la péninsule arabique. A l’origine porté par les bédouins, la forme ample du qamis est particulièrement adaptée au climat aride du Moyen-Orient. De nos jours, ce vêtement modeste est devenu un véritable symbole culturel saoudien transmis de génération en génération.

Mais qu’est-ce donc que cette robe blanche que les Saoudiens – entre autres – arborent uniformément aux quatre coins du désert arabique ? Cette robe, c’est le qamis, également appelé thawb ou thobe, une chemise blanche à manches longues. Confectionnée en coton, elle couvre le corps de l’homme jusqu’aux chevilles. Traditionnellement porté par les bédouins, le qamis est particulièrement adapté au climat aride de la région du Golfe et du Moyen-Orient.

Le qamis, pièce maîtresse de la tenue traditionnelle du Saoudien

L’origine du port du qamis se trouve également dans la religion. Le qamis n’est pas à proprement parler un habit religieux, mais dans la pratique et les récits prophétiques, la sunna et les hadîths en arabe, il est décrit comme “l’habit que le Prophète aimait le plus”.

Chaque qamis possède ses propres spécificités selon les pays. Si en Arabie saoudite le qamis est la tenue quotidienne de l’homme, aux Emirats arabes unis il est davantage considéré comme une tenue traditionnelle, tandis qu’au Pakistan il se porte avec un pantalon. Le qamis est également populaire en Afrique, où il porte d’autres noms : on l’appelle plutôt djellaba au Maghreb, et boubou en Afrique de l’Ouest.

Une vêtement qui évolue

Le qamis saoudien se distingue des autres qamis arabes par ses finitions : son col possède 2 boutons, ses manches sont resserrées comme celles des chemises, elles n’ont pas de boutons mais des trous permettant d’y glisser des boutons de manchettes.

Aujourd’hui, en Arabie saoudite, le qamis évolue avec les besoins esthétiques de la nouvelle génération de Saoudiens. Sur Internet, de nombreux entrepreneurs musulmans se sont lancés dans la confection de qamis “tendances” et révolutionnent prudemment les lignes de ce vêtement traditionnel, tout en respectant son héritage culturel et religieux.