Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Ce qu’il faut savoir sur le pèlerinage à La Mecque

Le Hajj est un des sept piliers de l’Islam qui doit être réalisé au moins une fois au cours de sa vie. Il n’est obligatoire que si le fidèle est physiquement et financièrement capable, et sous la condition que le voyage n’ait pas d’incidence négative à son domicile. Un des seuls pré-requis du pèlerin est de s’acquitter de l’ensemble de ses dettes avant d’entamer le voyage.

On peut distinguer le Hajj, qui se déroule le dernier mois calendaire de l’année islamique, Dhu-al-Hijjah, ou la Umrah, le petit pèlerinage, qui peut se faire toute l’année.

La capacité d’accueil de La Mecque

La Kaaba, qui indique la direction dans laquelle les musulmans du monde entier doivent prier, est une structure cubique simple. Son intérieur est vide, pour symboliser l’importance de la connexion personnelle et immatérielle de chaque fidèle avec le divin – Dieu.
En 2015, 2 millions de pèlerins musulmans ont fait le Hajj. Au début des années 50, ils étaient seulement 100 000.

Blancs

Les hommes doivent porter une tenue sobre, faite de deux pièces sans fioritures en coton blanc. Cela permet un équilibre social. Les femmes ne sont pas soumises à ces règles, mais elles doivent s’habiller de manière sobre.

Solutions logistiques

Pour contrer les fortes chaleurs, les systèmes de climatisation pour l’intérieur et l’extérieur continuent d’être améliorés chaque année. De nombreux hôtels sont également construits dans le périmètre autour de la Ka’aba, pour un confort maximal des pèlerins.

A l’extérieur, des brumisateurs sont accrochés au dessus des pèlerins pour les rafraîchir (des versions portatives sont également disponibles à la vente).

En mai 2017, le ministère saoudien du Hajj et de l’Umrah a annoncé la mise en place d’un programme de formation pour 13 000 jeunes pour guider et contrôler la foule attendue.

Avancées digitales

Alors que le téléphone mobile reste l’outil le plus utile au milieu de la foule, les objets connectés ont également fait leur entrée dans l’enceinte de la Mosquée pour assurer la sécurité de tous.

Un bracelet connecté a été rendu obligatoire pour tous les pèlerins en 2016. Le bracelet est doté d’un QR-code, qui regroupe des informations personnelles utiles lorsque des pèlerins se perdent dans la foule.

Ministère de l’Umrah et du Hajj

Le Royaume d’Arabie saoudite dispose d’un ministère dédié à l’Umrah et au Hajj. L’Umrah est une version courte du Hajj, qui peut être effectué à n’importe quel moment de l’année.

Visas

Pour les étrangers tentant d’arriver à La Mecque sans visa adapté ou sans inscription préalable, des sanctions sont prévues. Même les saoudiens qui souhaitent faire le Hajj doivent s’inscrire, car pour laisser de la place aux fidèles internationaux, seul un pèlerinage est autorisé pour eux tous les trois ans.

Si vous souhaitez faire le Hajj, entrez en contact avec l’ambassade saoudienne de votre pays en avance, pour savoir quels sont les quotas prévus. Si vous ne parlez, ni arabe, ni anglais, il est fortement conseillé de passer par une agence de voyage.

Quotas

Le système de visas ne changera pas, mais les chances de pouvoir faire le Hajj sont désormais plus élevées. Au vu de l’affluence, une restriction de 20% de fidèles autorisés à accéder à La Mecque avait été instaurée par le Ministère en 2013. Celle-ci a été levée en 2016, grâce à l’extension des mosquées et des améliorations logistiques.

Le Hajj permet la rencontre de musulmans du monde entier. Certains pèlerins sont ainsi très surpris par la diversité rencontrée lors du Hajj : 62% de la population musulmane mondiale vient de la région Asie-Pacifique.

Se préparer

Il faut se préparer physiquement et mentalement au Hajj, car beaucoup de marche à pied est à prévoir. Même si la marche est lente, elle demande de l’endurance et être entouré de millions de personnes peut être très intimidant à première vue.