Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Riyad, nouveau bastion de la mode arabe

Le Conseil de la mode arabe ouvre une antenne à Riyad. L'enjeu : placer l'Arabie saoudite sur la carte mondiale de la mode.

En décembre dernier, le Conseil arabe de la mode (Arab Fashion Council) a annoncé l’ouverture d’un nouveau bureau régional à Riyad, en Arabie saoudite. Layla Issa Abuzaid en sera la nouvelle directrice, et la princesse Noura Bint Faisal Al Saoud a été nommée présidente honoraire du Conseil par la même occasion. Les deux Saoudiennes sont connues pour leur leadership au niveau international et leur carrière réussie dans le secteur privé.

Promouvoir les créateurs de mode arabes

Créé en 2014, le Conseil arabe de la mode est la plus grande organisation non gouvernementale internationale à but non lucratif. Il rassemble aujourd’hui 22 pays arabes, avec pour objectif principal de développer une infrastructure durable pour soutenir l’essor du secteur de la mode dans les pays arabes. Il s’agit de « promouvoir les créateurs de mode arabes au niveau international, de diffuser la culture de la mode dans la région et de positionner le monde arabe sur la carte internationale en matière de mode ».

Sous son égide, l’organisation rassemble un large éventail d’entreprises et de professions : des stylistes aux mannequins, des photographes aux coiffeurs, des maquilleurs aux directeurs artistiques, etc. Deux fois par an, elle est en charge de l’organisation de la Fashion week arabe, à Dubaï.

L’Arabie saoudite, un champion de l’investissement dans les talents

Le nouveau bureau régional de Riyad est censée servir de pilier pour soutenir la croissance et l’essor du secteur de la mode – et de toutes les activités connexes – dans le pays, contribuant ainsi à la diversification de l’économie portée par le plan Vision 2030. Jacob Abrian, fondateur et directeur général du Conseil arabe de la mode a commenté l’annonce en décrivant l’Arabie saoudite comme « un champion mondial de l’investissement dans le développement des talents ». Il a également salué les deux nominations comme le signe d’une reconnaissance du leadership au féminin dans la région.