Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Sur la Route de l’encens

L’Arabie saoudite a longtemps été le passage obligé pour aller de l’Asie à L’Europe. Depuis le IIIe siècle av. J.-C., si le commerce des épices, de la myrrhe et de la soie a pu se développer, c’est grâce à la Route de l'encens : un réseau de routes marchandes sillonnant la péninsule Arabique, du Yémen au Sultanat d'Oman, remontant jusqu'à la Méditerranée.

La Route de l’encens est constituée de plus de deux mille kilomètres de routes marchandes destinées au commerce des épices, de la myrrhe, de la soie et de l’encens. Selon l’Ancien Testament, la Reine de Saba avait voyagé sur la route de l’or et de l’encens pour rendre visite au roi Salomon à Jérusalem. La Route est également mentionnée dans le Coran dans les sourates Saba (34) et an-Naml (27).

L’encens est composé de la résine des arbres de la famille boswellia qui poussent dans le sud de la péninsule arabique.

Depuis le port d’Aden au Yémen jusqu’à l’Egypte en passant par Mamshit et Abdah, villes caravanières des Nabatéens, la Route de l’encens a conduit des milliers de commerçants et de voyageurs à traverser l’Arabie saoudite.