Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Spotify prend position en faveur de la tolérance et retire un morceau islamophobe

Une chanson a récemment été supprimée de la populaire plateforme de streaming musical suédoise Spotify parce qu’elle véhiculait un message islamophobe prenant pour cible l’ancien chanteur du groupe One Direction, Zayn Malik (à droite sur la photo). Un bel exemple de prise de position d’un géant face aux dérives du web.

Internet pose, depuis toujours, un problème de “morale” vis-à-vis des contenus qu’il héberge. Car qui dit profusion de contenus et totale liberté d’expression, dit forcément débordements. C’est le cas par exemple de la chanson “Zayn did 9/11” du groupe parodique Una Kompton, sortie en 2017, qui insinue (ou plutôt qui affirme… en boucle) que l’ancien chanteur du célèbre boys band One Direction, de par ses origines et son affiliation religieuse (il est Pakistanais et musulman), serait responsable de l’attentat du 11 septembre 2001, dans lequel plusieurs milliers de personnes ont trouvé la mort.

Les fans s’érigent en justiciers

La chanson, hébergée sur la plateforme Spotify, a attiré l’attention des fans du jeune homme qui, scandalisés par l’injustice subie par ce dernier, ont fait campagne vent debout sur les réseaux sociaux, Twitter notamment, pour faire retirer la chanson accusatrice, avec le hashtag #removeitforzayn (#enlevezlapourZayn).

 

La plateforme n’a pas tardé à supprimer la chanson. Ce faisant, elle diffuse un message de tolérance et d’acceptation de toutes les fois et croyances. A moins qu’il ne s’agisse simplement d’un retrait automatisé dû à un nombre de signalements trop élevé. Pour l’heure, ni Apple Music ni YouTube n’ont appliqué les mêmes mesures à l’encontre de la chanson diffamatoire…