Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie Saoudite. Décalé. Innovant.

La success story du prince philanthrope Alwaleed

France's President Sarkozy hugs Saudi Prince Alwaleed Bin Talal during the ceremony marking the launch of the works of the Louvre museum's future Islamic art department in Paris REUTERS/Eric Feferberg/Pool (FRANCE)

La plus grande collection d'art islamique d'Europe se trouve au musée du Louvre, à Paris. L'inauguration de l'aile du musée qui est consacrée, fin 2012, a été rendue possible en partie grâce à un don de 23 millions de dollars du Prince Alwaleed bin Talal, à l’origine de la fondation Alwaleed Philanthropies.

Tandis que l’ancien président français Nicolas Sarkozy pose la première pierre de l’édifice, il établit des parallèles entre la structure et les souhaits de la France pour une meilleure compréhension de la culture du monde musulman. L’aspect le plus frappant de l’installation est alors le « voile », un toit ondulé, doré et en verre, conçu à Milan, qui flotte au-dessus des quelque 10 000 objets exposés, et qui permet aux visiteurs de voir l’architecture parisienne extérieure grâce à une matière semi-transparente.

voile, musée du louvre
La couverture de la cour Visconti, département des Arts de l’Islam, musée du Louvre.

Entrepreneur et diplomate

L’homme à l’origine de ce projet est Son Altesse Royale le Prince Alwaleed bin Talal.
Derrière des apparences luxueuses, on découvre un homme d’affaires, qui a largement oeuvré à la construction de son empire, en diversifiant ses investissements dans le monde des médias et de l’immobilier (y compris le Paris Four Seasons Georges V). Son attitude franche lui a valu l’admiration et le respect de ses pairs, mais aussi quelques conflits.

prince, homme saoudien, lunettes de soleil Le Prince Alwaleed bin Talal à Bejing. REUTERS/Claro Cortes IV (CHINA)

En 2015, il s’adresse au candidat à l’élection présidentielle américain, Donald Trump, sur Twitter : « .@ RealDonaldTrump Vous êtes une disgrâce non seulement pour le GOP, mais aussi pour toute l’Amérique. Retirez-vous de la course présidentielle des États-Unis que vous ne gagnerez jamais. » Ce à quoi Trump a répondu : « Le stupide Prince @Alwaleed_Talal veut contrôler nos politiciens américains avec l’argent de papa. Il ne pourra pas le faire quand je serai élu. #Trump2016 ».

Une fois Trump élu président, Alwaleed a répondu gracieusement «Président élu @realDonaldTrump quelles que soient les différences passées, l’Amérique a parlé, félicitations et meilleurs voeux pour votre présidence.» Ce qui ne l’a pas empêché, fin 2016, de fait suivre cette déclaration d’un don de 50 millions de dollars à destination du Breakthrough Energy Ventures de la Fondation Bill et Melinda Gates (BEV), qui vise à investir plus de 1 milliard de dollars dans les technologies énergétiques, dans l’espoir d’atteindre un avenir zéro-carbone.

Promoteur de la réforme sociale

En Arabie saoudite, l’émancipation des jeunes et des femmes est également très présente dans l’agenda de la fondation. Le Prince Alwaleed a exprimé à plusieurs reprises son soutien pour le droit des femmes saoudiennes à prendre le volant.

Dans le but de réduire la violence contre les femmes dans le Royaume, en 2016 la fondation a lancé une campagne en ligne pour sensibiliser au Programme national de sécurité familiale. Cette campagne comprend un site Web interactif mettant en avant des visuels impactants de femmes saoudiennes battues. Un numéro d’assistance téléphonique, le 1919, offrant une assistance 24 heures sur 24 pour les victimes d’abus domestiques, est également disponible. Il permet de joindre des femmes saoudiennes ayant suivi une formation spécifique pour répondre aux femmes en difficultés. La campagne a été un succès, avec plus de 30 000 hommes et femmes engagés sur les réseaux sociaux.

Au niveau régional, la fondation a célébré le mois sacré du ramadan en 2014 en payant les dettes de 1 059 prisonniers saoudiens et égyptiens, dans leurs pays respectifs, garantissant ainsi leur libération. En collaboration avec « Prisoners in Debt », un programme dirigé par l’Egypte, un don de 3,5 millions de livres égyptiennes a ainsi permis d’offrir un soutien moral et financier aux détenus, favorisant leur réintégration dans la société.

Secours en cas de catastrophe naturelle

En réponse à la tempête de neige « Alexa », qui a frappé le Moyen-Orient en 2013, la fondation a donné plus de 1,5 million de SAR pour soulager la souffrance de plus de 40 000 enfants et familles syriennes.

Des réfugiés syriens qui jouent dans la neige, après le passage de la tempête « Alexa » dans la Vallée de Bekaa. REUTERS/Mohamed Azakir (LEBANON)

D’autres projets à venir pour le Prince ? Un autre record à battre, semble-t-il. En 2011, la société qu’Alwaleed préside (Kingdom Holding Company) s’est associée à la Djeddah Economic Company pour annoncer la construction de la Tour Djeddah. Actuellement en construction, la tour devrait atteindre 630 mètres de hauteur : elle devrait devenir le plus grand bâtiment au monde, dépassant le Burj Khalifa, dans la ville voisine de Dubaï (Emirats Arabes Unis).