Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Une tempête de sable secoue la toile au Moyen-Orient

Une tempête de sable secoue la toile au Moyen-Orient

Une tempête de sable secoue la toile au Moyen-Orient

La semaine dernière, une puissante tempête de sable a balayé toute la région du Golfe, de l’Arabie saoudite jusqu’au Koweït. De nombreux habitants de la ville de Riyad, particulièrement touchée, ont partagé des images de cet impressionnant phénomène, surnommé “la mère de toutes les tempêtes”.

C’est une tempête de sable incroyablement puissante qui a balayé la région du Golfe dans la nuit du 8 mai dernier. Le phénomène a même plongé Riyad, capitale du royaume saoudien, dans l’obscurité pendant plusieurs heures, avant de laisser place à de sévères orages. Certaines régions d’Irak, du Koweït, de Bahreïn et des Emirats Arabes Unis ont également été touchées.

S’il n’est pas rare que le Moyen-Orient soit frappé par des tempêtes de sable, ces dernières années elles sont devenues de plus en plus récurrentes, note Liz Sly, chef du Bureau du Washington Post au Moyen-Orient. Les Nations Unies prévoient même l’augmentation de leur fréquence.

A Riyad, les habitants témoignent sur les réseaux sociaux

En Arabie saoudite, où la bourrasque a été fortement ressentie, les autorités ont recommandé aux habitants de rester chez eux. Certains ont, malgré tout, osé braver la tempête, avec des équipements de circonstance, comme le rapporte un étudiant local dont l’université a distribué à ses pensionnaires des masques chirurgicaux.

Autres aventuriers des sables : les automobilistes, ralentis par les vents et l’obscurité. Des dizaines de vidéos postées sur les réseaux sociaux montrent, à cet effet, des routes presque vides où les véhicules sont contraints de rouler au pas à cause de la faible visibilité et des fortes rafales de vent.