Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Villes d’Arabie saoudite : le tour du Royaume en 7 étapes

Vous connaissez sans doute déjà le nom des villes les plus célèbres d’Arabie saoudite : sa capitale institutionnelle, Riyad, son principal port, Djeddah, et sa capitale religieuse, La Mecque. Mais qu’en savez vous au juste ? Suivez-nous pour une carte d’identité chiffrée des principaux centres urbains du Royaume.

Riyad, capitale du Royaume

Riyad est la première ville d’Arabie saoudite. Elle rassemble plus de 6,5 millions d’habitants, loin devant sa petite soeur, Djeddah. La capitale s’étend sur plus 1 500 km² et ne cesse de grandir. En effet, l’Arabie saoudite connaît un véritable boom immobilier, notamment dans le secteur de l’hôtellerie, accompagnant l’ouverture du Royaume et sa volonté de miser sur le tourisme. Le secteur résidentiel n’est pas en reste : près de 4 000 nouveaux logements ont été livrés au dernier trimestre 2016, et 25 000 de plus devraient être livrés cette année. Une volonté du gouvernement de dynamiser le marché de l’immobilier et de l’ouvrir aux petits investisseurs.

Djeddah, premier port du pays et porte d’entrée de La Mecque

Djeddah est la deuxième ville du Royaume en termes de population, avec plus de 3,9 millions d’habitants. En 647, le calife Uthman fait de ce petit port de pêche la porte d’entrée des pèlerins qui se rendent à La Mecque. En 2014, sa vieille ville d’Al-Balad est reconnue et classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO. C’est aujourd’hui un centre économique majeur du pays. Le Jeddah Islamic Port est le premier port saoudien. Il accueille les deux tiers du trafic portuaire d’Arabie saoudite.

La Mecque, au coeur du Hajj

Pour tous les musulmans, La Mecque est la ville sainte la plus sacrée de l’Islam. Lieu de pèlerinage, elle accueille chaque année des millions de pèlerins venus des quatre coins du monde. Aujourd’hui, sa population est estimée à 1,9 millions d’habitants. En 2017, à l’occasion du Hajj, ce sont plus 2,3 millions de musulmans, dont un peu plus de 1,7 millions d’étrangers (dont 46% de femmes) qui se sont rendu dans la ville sainte.

Médine, la ville du prophète

Deuxième ville sainte du pays, Médine abrite le tombeau du prophète Mahomet. D’après les historiens, il existerait plus de 100 noms pour désigner la ville. Sa population est estimée à 1,2 millions d’habitants.

Al-Hassa, première productrice de dattes au monde

Avec plus de 1,1 millions d’habitants, Al-Hassa, est connue pour être la plus grande oasis du monde, elle se confond avec la ville de Hofuf, centre urbain construit au coeur de l’oasis. Al-Hassa est renommée pour sa production agricole, notamment de dattes. La ville compte bien plus de palmiers que d’habitants. Plus de 30 millions de palmiers sont cultivés, et produisent plus de 100 000 tonnes de dattes chaque année.

Taïf (ou Taëf), la montagnarde

La ville de Taïf, qui compte aujourd’hui plus de 1,1 millions d’habitants, est située à 1 879 mètres d’altitude, sur le flanc des montagnes Al-Sarawat. Elle est accessible en téléphérique. La ville est connue pour être un lieu de villégiature apprécié à travers tout le Moyen-Orient. Elle est célèbre pour sa production de figues, de roses et de miel, ainsi que pour son artisanat.

La nouvelle vie de Dammam

Dammam, située en bordure du Golfe, compte plus d’1 million d’habitants aujourd’hui, contre 22 000 en 1950. Elle abrite le deuxième port du pays après celui de Djeddah. C’est à proximité de la ville que le pétrole a jailli pour la première fois en Arabie saoudite en 1938, au niveau du puit Dammam n°7,  après plusieurs années d’exploration. Ce puit historique a été fermé en 1982, et aura produit plus de 32 millions de barils.