Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Vision 2030 : la tech, un vivier d’opportunités pour les jeunes

Le Prince héritier Mohammed Ben Salmane

Le Prince héritier Mohammed Ben Salmane

Le projet de modernisation Vision 2030 entrepris par le Prince héritier Mohammed Ben Salman entend bien transformer l’Arabie saoudite pour en faire la terre promise des jeunes générations. Et l’investissement dans les nouvelles technologies et l’innovation pourrait en être le vecteur principal.

Entré au gouvernement depuis seulement trois ans, le jeune prince héritier Mohammed Ben Salman a rapidement entrepris de transformer l’Arabie saoudite à travers son plan de développement Vision 2030. Aujourd’hui, ses réformes commencent à porter leurs fruits et le royaume confirme son attractivité dans la région : depuis le lancement du programme en 2016, les revenus non pétroliers ont déjà doublé, passant de 111 milliards à environ 200 milliards de riyals saoudiens.

Plus d’opportunités pour les jeunes

Premier leitmotiv de cette vision : la diversification de l’économie, nécessaire pour réduire la dépendance du royaume à l’or noir. Le pays s’engage donc dans de nouveaux secteurs d’activité tels que les télécommunications, les loisirs ou encore le tourisme, avec, à la clé, de nouvelles opportunités pour la population saoudienne dont 70% est âgée de moins de 30 ans.

“Nous voulons ouvrir de nouvelles opportunités d’emplois pour les jeunes. Nous ne voulons pas qu’ils soient simplement employés, nous voulons aussi qu’ils deviennent employeurs, explique Raedah Abunayyan, membre du conseil de la Choura saoudien. Nous donnons beaucoup d’importance aux petites et moyennes entreprises, aux start-ups, et à l’entreprenariat en général.”

La tech, secteur-clé du plan Vision 2030

Parmi les secteurs sur lesquels l’Etat saoudien mise, les nouvelles technologies et le numérique sont en pleine croissance et participent considérablement au développement et à la modernisation du royaume. “En matière d’innovation, l’Arabie saoudite devient très attrayante, explique Nadeem Bakhsh, directeur de l’innovation chez UXBERT Labs, une start-up saoudienne spécialisée dans le digital. Le nombre d’emplois dans la technologie et le digital, ici, est incroyable.”

Symbole de ce virage technophile, la construction prochaine de NEOM, une mégalopole de 26 000 km2, soit deux fois la taille de l’Île-de-France, sur les rives de la Mer Rouge. Cette gigantesque zone économique a l’ambition d’être l’équivalent de la Silicon Valley au Moyen-Orient, et de faire du royaume saoudien un véritable hub régional, tant par son rayonnement économique que culturel.