Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

3 fêtes nationales au Moyen-Orient

Les festivités dans un pays sont souvent ce qui le caractérisent au mieux historiquement et culturellement. Dans le monde arabe notamment, les célébrations sont l’occasion de sortir les plus beaux apparats, de partager les traditions culinaires et d’en apprendre plus sur l’histoire même du pays. Zoom sur trois fêtes nationales dans le monde arabe qui méritent que l’on y prenne part.

Liban

A chaque fête nationale, sa signification. Le 22 novembre 1943, le Liban déclare son indépendance vis-à-vis de la France. En souvenir de ce tournant majeur, le pays a choisi cette date comme fête nationale, bien que l’indépendance du pays n’ait été effective que le 1er janvier 1944 et que le départ des troupes françaises et britanniques n’ait eu lieu qu’en 1946.

 

Chaque année, la ville de Beyrouth, qui a particulièrement souffert dans le combat pour l’indépendance, organise des festivités avec en premier lieu, le traditionnel discours à la Nation la veille, par le Président Aoun. Pendant plusieurs jours, le Liban s’anime aux couleurs et au rythme des différentes manifestations culturelles.

Emirats arabes unis

Depuis 48 ans, le 2 décembre, les Emirats arabes unis célèbrent leur fête nationale. A cette occasion, les Emiriens commémorent la création de la Fédération des Emirats arabes unis, qui a eu lieu le 2 décembre 1971, date à laquelle les six émirats jusque là colonies britanniques (Abu Dhabi, Dubaï, Sharjah, Umm Al Quwain, Ajman et Fujaira), ont acquis leur indépendance avant d’être rejoint l’année suivante par le septième émirat, celui de Ras el Khaïmah.

 

View this post on Instagram

. نحن بانتظاركم في الثاني من ديسمبر في الاحتفال الرسمي باليوم الوطني السابع والأربعين في استاد مدينة زايد الرياضية تحت شعار "هذا زايد .. هذه الإمارات" … احتفال نجدد فيه عهد الولاء للوطن والقيادة الرشيدة The official 47 UAE National Day Celebration awaits on December 2nd at Zayed Sports City Stadium under the title "This is Zayed, this is the UAE.“ . #هذا_زايد #هذه_الإمارات #الإمارات_تحتفل #روح_الاتحاد47 #اليوم_الوطني_الإماراتي #اليوم_الوطني47 #عام_زايد #ThisIsZayed #ThisIsTheUAE #UAECelebrates #SpiritOfTheUnion47 #NationalDay47 #UAENationalDay #YearofZayed

A post shared by Official UAE National Day (@officialuaend) on

Pendant deux jours, tout le pays vit au rythme des festivités et se pare de ses plus beaux atours pour célébrer son indépendance. Au programme, des parades dévoilant des portraits de Cheikh Zayed, le premier président de la Fédération, des spectacles en tout genre et d’impressionnants feux d’artifices tirés depuis des endroits emblématiques se succèdent dans les rues. A la nuit tombée, les grands immeubles de la ville comme la Burj Khalifa s’illuminent en rouge et vert, se transformant ainsi en de véritables drapeaux géants.

Bahreïn

Bien que l’indépendance de Bahreïn ait été proclamée le 15 août 1971 mettant un terme au protectorat Britannique, l’arrivée du roi au pouvoir le 16 décembre 1971 est beaucoup plus significative pour les Bahreïniens. A l’image de leur volonté de ne pas faire partie de la nouvelle fédération des Émirats arabes unis en 1971, les Bahreïniens ont fait le choix de célébrer chaque année depuis 48 ans l’ascension du roi au pouvoir le 16 décembre. 

 

A cette occasion, le pays se colore et adopte une humeur festive pendant toute une semaine. Spectacles de rue, danses et musiques traditionnelles, feux d’artifices, animations culinaires… De nombreuses festivités sont mises en place et s’éternisent jusqu’au bout de la nuit comme la manifestation culturelle “Manama doesn’t sleep”, où pendant 12 heures, des concerts et des fêtes s’enchaînent pour leur grand bonheur de la population.