Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Emirats arabes unis : 3 utilisations de la 3D et de la robotique qui révolutionnent le secteur médical

Une prothèse créés grâce à une imprimante 3D

Une prothèse créés grâce à une imprimante 3D

Réduire le délai des rendez-vous médicaux, accroître le nombre de vie sauvée, lutter contre le diabète… Et si le recours aux nouvelles technologies étaient la clé pour améliorer le secteur médical au Moyen-Orient ? Zoom sur 3 utilisations révolutionnaires de la 3D et de la robotique aux Emirats arabes unis.

L’impression 3D, pour de meilleures prothèses

Aux Emirats arabes unis, la 3D est une technologie qui ambitionne de révolutionner le secteur santé. Pour cela, ingénieurs, chercheurs ou encore médecins se focalisent sur cette technologie bien spécifique dans le but d’améliorer drastiquement la qualité de vie de nombreux amputés de la région. Une ambition locale dans un première temps, mais Dubaï espère devenir une référence à l’international d’ici 2030, en devenant un centre mondial d’impression de prothèses 3D.

Contrairement aux prothèses plus classiques et conventionnelles, et donc moins bien adaptées aux corps humains, ces nouvelles prothèses tri-dimensionelles présentent plusieurs avantages. Réalisées sur-mesure grâce à la technologie 3D, elles ont la capacité de s’adapter à n’importe quelle partie du corps humain, préalablement scannée. Aussi, ce type d’impression permet de réaliser un travail de précision, et est très demandé par les dentistes et orthodontistes qui cherchent à réaliser des alignements précis. Enfin, grâce à l’impression 3D, les fabriquants pourront construire plus tout en réduisant les coûts, à l’image de la société D2M implantée aux Emirats arabes unis depuis près de 20 ans. Leader dans son domaine, ce spécialiste de l’impression 3D imagine et fabrique de nombreux produits et approvisionne les centres médicaux des Emirats arabes unis, de l’Arabie Saoudite et de l’Egypte.

L’utilisation de la 3D, dans les opérations chirurgicales

L’hôpital de Dubai a de quoi être fier. Il y a deux ans, des médecins supervisés par le Dr. Mohammed Al Redha ont utilisé la technologie 3D dans le cadre d’une chirurgie rénale sur un patient atteint d’une tumeur. Une intervention pionnière dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) qui a été un franc succès.

Un médecin regarde à travers un système d'imagerie 3D tout en opérant sur un patient © Marcy Sanchez
Un médecin regarde à travers un système d’imagerie 3D tout en opérant sur un patient © Marcy Sanchez

Mais quels sont les intérêts de recourir à la technologie 3D lors d’interventions chirurgicales ? Dans le mesure où la 3D nécessite de définir précisément au préalable la forme, la taille et les détails physiques propres à chaque être humain, tout chirurgien peut alors s’exercer en amont de l’opération. Dès lors, cela limite d’une part les risques liées à une éventuelle complication pendant que l’on opère un patient et d’autre part cela permet de faire de réelles économie des heures passées au bloc et donc des centaines de milliers de dollars.

La “capsule santé”, pour un diagnostic rapide et responsable

Manque de temps, manque d’argent… Bientôt, elles ne seront plus des excuses acceptables pour ne pas réaliser des examens médicaux réguliers aux Emirats arabes unis. Des “capsules santé” dotées d’une intelligence artificielle, capables de détecter de graves problèmes de santé en moins de 10 minutes seront prochainement installées dans des hôpitaux, des supermarchés ou encore des salles de sport.

Conçues par Patrice Coutard, à la tête de la start-up Bodyo qui commercialise ces capsules, ces dernières constitueront une réelle avancée dans la lutte contre le diabète de type 2, véritable problème de santé aux Emirats arabes unis, l’un des pays au monde où le taux de prévalence est le plus élevé. Le but étant à travers cette innovation, de responsabiliser les Émiriens en matière de santé.