Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

48 heures à Jérusalem

Une terre sainte pour les trois grandes religions monothéistes (islam, judaïsme et christianisme), Jérusalem est une ville d’une richesse culturelle incomparable qui attire chaque année de nombreux touristes. De passage pour un weekend, voici un plan de route qui pourra vous être utile.

Jérusalem est une ville au bagage historique glorieux mais tumultueux. C’est sans doute la ville du Moyen-Orient qui fascine le plus les visiteurs occidentaux, notamment grâce à ses trésors sacrés qui leur permettent de plonger dans l’histoire des peuples et des religions. Chaque visite à Jérusalem est un voyage à travers les siècles, une remontée vers le temps des prophètes. Mais pas seulement, car la vie nocturne réserve également bien des surprises…

 

De la culture à revendre

Commençons toutefois par la dimension historique. De passage dans la ville, il y a plusieurs incontournables à ne manquer sous aucun prétexte. Le mur des lamentations, vieux de 2000 ans, est un symbole de la ville. Situé dans le quartier juif du centre historique, il constitue pour ces derniers un haut lieu religieux.

Ensuite, ne pas se rendre sur le Mont des Oliviers constituerait un véritable sacrilège. C’est sur cette belle colline boisée, agrémentée de monuments chrétiens, qu’aurait eu lieu l’Ascension de Jésus, encore célébrée dans les pays occidentaux de nos jours. Faîtes un détour par la basilique de Gethsémani, qui abrite l’autel où Jésus aurait prié. Pour les amateurs de vue imprenable, un sentier mène également à un point de vue sur l’esplanade du Temple et le dôme du Rocher.

 

 

Toutes les religions sont représentées

On continue la visite de lieux à la lourde charge symbolique et spirituelle avec l’église du Saint-Sépulcre. Située dans le quartier chrétien de la vieille ville, elle constitue un lieu de pèlerinage majeur, tout simplement parce qu’elle est le sanctuaire où a eu lieu la crucifixion,
et la grotte l’endroit où le corps du Christ a été déposé, et donc où il aurait ressuscité. L’hérodion, la tour de David, l’église Sainte-Marie Madeleine, ou encore la mosquée Al-Aqsa, sont autant d’incontournables à visiter également, mais il risque d’être difficile de tout faire en 48 heures.

 

View this post on Instagram

#قلعة #جبل #هيروديون أو #الفريديس في #بيت_لحم #فلسطين #Herodion #castle #mountain in #Bethlehem #Palestine تقع هذ القلعة التاريخية على بعد 6 كم جنوب شرقي بيت لحم. بنيت بشكل دائري على قمة التل، في عهد الملك هيرودوس بين 22-15 ق.م. وأحاط بها سوران، ولها أربعة أبراج، اكبرها بقطر 18م. وتحتوي القلعة على غرف محصنة، وبقايا لقصر ضخم، وحمامات، وأماكن تخزين، وصهاريج لجمع الماء، بالإضافة الى مسرح صغير على منحدره. وتوجد حدائق  وبركة كبيرة أسفل اقدام القلعة. تشرف القلعة على المنطقة المحيطة بها. يبلغ ارتفاعه (830) عن سطح البحر، وهو يشرف على مدينة #القدس ومنطقة #الأغوار و #البحر_الميت #سياحة #سفر #معالم #تاريخ #اكسبلور #تركيا #الأردن #لبنان #سوريا #العراق #الجزائر #المغرب #تونس #travel #photo #history

A post shared by Travel Engineer مهندس سفر (@thetravel.engineer) on

 

Une vie nocturne animée

Ajoutez toutefois une note plus festive, qui dénotera délicieusement avec le reste du programme et rendez vous, la nuit tombée, dans le surprenant quartier de Yehuda Mahane, où les restaurants huppés et les bars branchés cohabitent sans peine avec les échoppes de falafel et de brochettes épicées. On y retrouve touristes et jeunesse locale, souvent bras dessus bras dessous à déguster de la bière locale. Un moment “relax” idéal après une journée à crapahuter à travers toute la ville.