Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

48 heures à Saïda

Tout séjour réussi au Liban passe par une escapade à Saïda. Située sur la côte sud du pays, cette charmante ville côtière est réputée pour ses vestiges datant de l’Antiquité et son côté authentique. Les vieilles ruelles, ainsi que le souk, en sont la preuve et nous plongent dans le Liban d’antan. Vous avez 48 heures devant vous ? Voici les choses à ne pas manquer !

Ville emblématique de l’ancienne Phénicie, Saïda avait, durant l’antiquité, l’un des ports les plus prospères. Mais son histoire demeure encore un mystère pour deux raisons. D’une part car les fouilles archéologiques sont peu nombreuses, d’autre part car son patrimoine a été pillé et dispersé. Il n’empêche que la citadelle n’en finira pas de vous séduire, entre son style médiéval et son ambiance joyeuse.

Les monuments côté mer…

À Saïda, la visite des édifices historiques est très agréable, puisque nombre d’entre eux posent leurs fondements près du rivage. C’est le cas du Château de la Mer qui, comme son nom l’indique, a été bâti dans l’eau par les Croisés au XIIIème siècle. Commencez votre itinéraire par ce monument et hissez-vous sur les terrasses du château. La vue sur le port, la mer et la ville est imprenable !

 

Plus à droite, vous apercevrez le Caravansérail. Ce bâtiment du XVIIème siècle, servait à l’origine à héberger les commerçants français. Vous aimerez vous promener sous les galeries voûtées et prendre quelques clichés dans la cour rectangulaire. Ensuite, les amoureux des produits ancestraux peuvent faire une halte au musée du savon. On y fait vite le tour, mais le processus de fabrication de ce petit produit fait voyager dans le temps. Les odeurs du jasmin, du laurier et de l’huile d’olive en plus !

Et ceux autour du souk

 

 

Essence même de la ville, les anciens souks se déploient à la façon d’un labyrinthe sur 14 kilomètres. S’y promener est synonyme de lâcher prise. Laissez-vous transporter par les odeurs, les bruits et l’architecture ancienne des ruelles. Vous trouverez dans ces souks des tapisseries typiquement libanaises, des miroirs colorés, ainsi que des objets en bois de cèdre. Dépaysement garanti ! Quand le brouhaha devient trop imposant, quittez les lieux en direction de l’église orthodoxe de Saint-Nicolas. Au sein de sa structure datant de 1690, elle offre un véritable havre de paix. Ne ratez pas ensuite le Palais Debbané ! Cette demeure, bâtie en 1721, affiche toutes les caractéristiques de l’architecture arabo-ottomane. Enfin, Saïda compte aussi de magnifiques mosquées : Bâb el Serail la plus ancienne de la ville, la Grande Mosquée en bord de mer et Kikhia avec ses six coupoles.

Enfin, n’oubliez pas de vous régaler avec de délicieuses mezzés ou un foul (plat à base de légumes et de fèves) et des kenafeh (pâtisseries feuilletées) en dessert. Car ce que l’on aime au Liban, c’est aussi la gastronomie !