Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

48 heures à Alexandrie

Surnommée la “ perle de la Méditerranée ”, Alexandrie fut fondée par Alexandre Le Grand en 331 avant Jésus-Christ et rayonna dans tout le bassin méditerranéen en tant que foyer intellectuel, mais aussi économique. Un âge d’or qui, aujourd’hui, fait le charme de la ville. Entre souvenirs du monde antique, front de mer restauré et cafés bondés, voici quelques pistes pour découvrir la belle Alexandrie en 48 heures.

C’est face à la Grande Bleue, au nord-ouest de l’Égypte, que la ville d’Alexandrie dévoile ses plus beaux atouts : un visage cosmopolite, une pointe de modernité et une architecture mêlant des influences européennes, gréco-romaines et égyptiennes. Et pour cause, la cité, avec son port sécurisé par le célèbre phare d’Alexandrie, fut un carrefour où affluaient les civilisations (Grecs, Phéniciens, Romains, Nabatéens…). Sans oublier le catalogue étoffé de sa fameuse Bibliothèque, qui tel un aimant, attirait en grand nombre les savants du bassin méditerranéen. Un passé glorieux distillant, aujourd’hui, son précieux héritage dans une mégapole qui ne cesse d’enfler. Voici comment s’imprégner au mieux de cette ville bouillonnante.

 

 

Un patrimoine mythique

Et si vous commenciez votre visite par l’emblème de la ville, la citadelle de Qaitbay ? Construite dans un style médiéval en 1480, elle prit la place de la septième merveille du monde : le phare d’Alexandrie. Malheureusement, celui-ci fut détruit par une succession de tremblements de terre. À défaut de pouvoir admirer cet édifice légendaire, prenez le temps de vous balader dans les jardins de la citadelle, puis dirigez-vous vers la bibliothèque moderne Alexandrina en empruntant la corniche. Dotée d’un toit en verre et de sept étages, elle remplace l’ancienne bibliothèque et compte plus de 200 000 ouvrages ! Finie la visite, poursuivez votre itinéraire le long de la mer et traversez le pont Stanley. Incontournable, il a été construit en 2001 et donne rendez-vous aux Alexandrins qui aiment contempler la baie. Vous arriverez ensuite (après une bonne heure de marche) au palais Montazah. Lieu de résidence des présidents égyptiens, il ne peut être visité, mais ses jardins de 150 hectares valent le détour ! Ponctués de palmiers et de parterres de fleurs, ils prennent l’allure d’une oasis en bord de mer.

Le deuxième jour, et en fonction de votre temps, immergez-vous un peu plus dans l’histoire antique d’Alexandrie en allant explorer les catacombes de Kom el-Shouqafa. Datant de l’époque gréco-romaine, ce lieu de sépulture serait le plus grand site funéraire du pays. Fascinant !

 

Alexandrie lifestyle

Ville côtière oblige, Alexandrie est connue pour son marché aux poissons dans le district d’El Gomrock. Un lieu animé, où touristes et locaux s’amusent à marchander. Pour être aux premières loges et voir les pêcheurs débarquer, le mieux est de s’y rendre tôt le matin. Une immersion qui vous mettra certainement l’eau à la bouche. Heureusement, vous êtes au bon endroit ! Avec ses charmantes marinas, Alexandrie est l’endroit rêvé pour manger du poisson frais et des fruits de mer.

 

 

Si le bord de mer offre une certaine tranquillité, les vieilles ruelles, elles, sont bondées. Parcourir la belle Alexandrie, c’est se plonger dans un chaos maîtrisé, entre le son des klaxons, les rires des enfants et les discussions passionnées des Alexandrins attablés à la terrasse d’un café-chicha.