Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

48 heures à Jéricho

Un petit tour en Palestine, ça vous tente ? Riche en histoire, ce petit bout de terre millénaire offre bien des surprises. Et s’il y a bien une ville à ne pas manquer lors de votre périple, c’est Jéricho. Petit joyau, la cité est classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO et s’étend entre désert, montagnes et palmiers à 37 kilomètres de Jérusalem. Une oasis au climat tropical à visiter, idéalement, sur deux jours. Suivez le guide !

Jéricho s’ancre dans la vallée du Jourdain, conjuguant monuments historiques et terres fertiles. Dans cette ville, considérée l’une des plus anciennes au monde, des ruines datant de 9 000 ans avant Jésus-Christ ont été découvertes. Des vestiges qui témoignent de l’empreinte de la religion sur la ville et des nombreux hommages rendus à Dieu par les populations successives. Aujourd’hui, Jéricho peine à vivre du tourisme malgré les trésors qu’elle abrite. Or la situation y est stable et les habitants sont très chaleureux. Raison de plus pour s’y rendre !

Jour 1 : le Mont de la Tentation

Si la ville en elle-même est très agréable, la visite du Mont de la Tentation constitue l’un des temps forts du séjour. Situé à 3 kilomètres du centre, dans le désert de Judée, ce lieu apparaît dans les écrits religieux, comme la grotte où séjourna Jésus pendant 40 jours et 40 nuits pour se confronter à la tentation du diable.
Au pied du mont, le spectacle est saisissant. La végétation y est abondante et tranche avec l’ocre des falaises. Celles-ci abritent en leur flanc le Monastère de la Tentation. Construit au VIème siècle par les Byzantins, ce lieu de culte comporte une grotte chapelle décorée de fresques et de peintures iconographiques. Et c’est précisément à cet endroit que Jésus aurait prié et médité pendant sa retraite. Imprégnés de cette atmosphère particulière, les croyants glissent alors de petits papiers avec leurs voeux dans les pierres. Comment accéder au monastère ? Par le téléphérique, en taxi ou à pied (comptez 30 minutes d’ascension pour cette dernière option). Le bonus : une vue à couper le souffle sur toute la vallée.

 

 

Jour 2 : le Palais d’Hisham

Le jour suivant, partez à la découverte du Palais d’Hisham. Ce site archéologique, qu’aucun texte ne mentionne, suscite le mystère. On sait néanmoins, que l’édifice a été construit au début du VIIIème siècle, sous la dynastie des Omeyyades. Il s’écroulera quatre ans plus tard suite à un tremblement de terre. Alors qu’en reste-t-il ? Implantés dans une terre aride, les vestiges montrent que le palais se divisait en trois parties : l’habitation principale, les thermes et le domaine agricole. Parmi les ruines, vous apercevrez de sublimes mosaïques témoignant de l’Art Musulman. L’une d’entre elles, plus grande, représente un arbre majestueux dont les branches sont chargées de fruits. Une oeuvre millénaire intitulée “ L’arbre de vie ”. Des décors bien visibles, qui laissent imaginer l’opulence des lieux.

 

 

En partant, il y a de fortes chances pour que vous emportiez un peu de l’aura mystérieuse de Jéricho. Et qui sait, vous déciderez peut-être de prolonger votre séjour en Palestine !