Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

5 des plus grands musées du monde arabe

Façade du musée national du Liban, à Beyrouth

Le monde arabe regorge de trésors culturels que les touristes peuvent découvrir dans de nombreux sites archéologiques, comme Petra, en Jordanie, ou Gizeh, en Egypte. Mais de nombreux musées contiennent également des collections très riches, à découvrir ou à re-découvrir sans modération !

Le Louvre Abu Dhabi 

Il a ouvert ses portes au public le 11 novembre 2017. Joyau d’architecture designé par l’architecte Jean Nouvel, et facilement reconnaissable grâce à son dôme de 180 mètres de diamètre, il découle de l’initiative des dirigeants émiratis de développer l’offre culturelle et l’attractivité de la région, en vue de préparer “l’après-pétrole”. Le musée présente des œuvres anciennes et contemporaines d’intérêt historique, culturel et sociologique du monde entier. Il s’étale sur près de 64 000 m2, avec 6 000 m2 dédiés à la collection permanente, et 2000 m2 aux expositions temporaires. 

 

Le musée égyptien du Caire  

Situé sur la place Tahrir, au Caire, il est le plus grand musée du continent africain. Entièrement consacré à l’Antiquité égyptienne, le musée a reçu plus de cent millions de visiteurs au cours du XXe siècle. Les statues de Khéops, Khephren, ou encore Mykérinos, le sarcophage de Toutânkhamon, ou sa chambre et son masque funéraires, sont autant d’objets exposés sur place, et qui permettent d’en apprendre sur l’Egypte au temps des pharaons.

 

Le Musée National du Bardo 

Le musée national du Bardo est un musée de Tunis, capitale de la Tunisie, situé dans la banlieue du Bardo. C’est l’un des plus importants musées du bassin méditerranéen et le second musée du continent africain après le musée égyptien du Caire par la richesse de ses collections. Il retrace l’histoire de la Tunisie sur plusieurs millénaires et à travers plusieurs civilisations par le biais d’une large variété de pièces archéologiques. Il s’étale sur une surface de 20 000 m2 dont 9 000 m2 d’espaces d’expositions, et accueille 650 000 personnes chaque année. 

Salle avec décoration murale et fontaine au Musée National du Bardo à Tunis

Le Musée National de Beyrouth 

C’est le principal musée archéologique du Liban. Ouvert en 1942, il accueille aujourd’hui près de 400 000 visiteurs par an qui viennent découvrir les quelques 1300 objets exposés de façon chronologique, depuis la Préhistoire jusqu’à la période mamelouke. Sarcophages, mosaïques, et statues se joignent aux collections de monnaie et à la joaillerie afin d’offrir un aperçu fidèle des époques qu’a connu la région. 

Le Musée National de Jordanie 

Construit en 2014, c’est le plus grand musée de Jordanie et aussi celui qui contient les découvertes archéologiques les plus importantes. Situé dans le quartier de Ras Al-Ein à Amman, il accueille des pièces uniques telles que les rouleaux métalliques de Koumran de la mer morte, et les statues néolithiques de Ain Ghazalé. La visite, qui dure entre 1h et 1h30, propose également une partie interactive sur les scientifiques et les précurseurs de la civilisation islamique. 

A noter que des projets sont en cours pour l’ouverture de musées sur des surfaces immenses, notamment en Egypte, avec un superprojet de musée qui devrait s’étaler sur une surface égale à deux fois celle du Louvre, et abriter 100 000 pièces d’antiquité, et en Arabie saoudite, où le prince héritier Mohammed Ben Salmane a signé avec la France un accord visant la construction d’un musée deux à trois fois plus grand que le Louvre Abu Dhabi sur les sites nabatéens du pays.